ATP
Dimitrov, enfin au sommet ?



Après un deuxième semestre 2016 encourageant, Grigor Dimitrov réalise un début d’année 2017 exceptionnel avec deux titres et une demi-finale à l’Open d’Australie. Après presque deux ans où il a enchaîné les galères, le Bulgare de 25 ans semble être prêt à rejoindre les sommets.

Depuis le coup d’envoi de la saison 2017, personne n’a gagné autant que Grigor Dimitrov. Chez lui, devant son public à Sofia, le Bulgare a confirmé son excellent début d’année en décrochant un deuxième titre (le sixième de sa carrière) après celui obtenu à Brisbane où il avait signé trois victoires consécutives sur des joueurs du Top 10 (Dominic Thiem, Milos Raonic et Kei Nishikori). Depuis janvier, son ratio est phénoménal : 14 victoires pour une seule défaite, en demi-finale de l’Open d’Australie au terme d’un combat monumental contre Rafael Nadal.

"Rafa m’a dit de continuer comme ça, que je gagnerais un Grand Chelem"

C’est justement au cours de cette demi-finale que le Bulgare avait affiché ses récents progrès. D’ailleurs, l’Espagnol avait été impressionné par la performance de Dimitrov. Le Majorquin lui avait même fait une petite confession à l’issue de la rencontre : "Rafa m’a dit au filet de continuer comme ça. Que si je jouais aussi bien, je gagnerais un tournoi du Grand Chelem. Au-delà de devenir numéro 1 mondial, c’est mon rêve. Je pense que c’est possible. Pour cela, je dois être constant."



Une plus grande rigueur

Ce retour sur le devant de la scène n’est pas dû au hasard. Depuis le début de son association avec Dani Vallverdu au lendemain de Wimbledon 2016, Grigor Dimitrov a retrouvé le plaisir du jeu. Il est même "retombé amoureux du tennis" comme il l’a déclaré. Fini les paillettes et la Une des tabloïds, Grigor Dimitrov s’est (re)mis au travail en retrouvant une condition physique digne de ce nom et à la hauteur de ses ambitions. "Il avait besoin de changement et j’ai été très honnête avec lui, avait expliqué Dani Vallverdu dans les colonnes de la DH. Je lui ai dit clairement ce que je pensais du chemin qu’il prenait. Depuis, il a fait tout ce que l’équipe lui a demandé, s’est mis au combat, a travaillé comme un dingue. Il fallait le remettre en confiance et qu’il se concentre sur ses points forts (…) Je peux vous dire qu’il y a un guerrier en lui et c’est ce que je veux voir. Je ne pensais pas pouvoir lui demander autant mais il réagit très bien."

Grigor Dimitrov n’est pas seulement un esthète du jeu, c’est aussi et surtout un bourreau de travail. Thierry Van Cleemput, coach de David Goffin (qui a partagé des séances d'entraînement lors de l'intersaison) le confirme : "D’habitude, il tape des lattes à tout va, il multiplie les amorties. Mais là, c’était différent. Son attitude a changé. Il cognait dur en respectant les consignes (…) J’avais annoncé qu’il reviendrait au premier plan. J’en veux à ceux qui l’ont enterré avant l’heure."

Un coup à jouer à Rotterdam ?

Grigor Dimitrov commence à récolter les fruits de cette plus grande rigueur de travail. Les deux titres obtenus en sont l’illustration parfaite. Le protégé de Dani Vallverdu frappe désormais aux portes du Top 10, lui qui a atteint le meilleur classement de sa carrière le 4 août 2014 avec une huitième place (voir son évolution ci-dessous). Douzième du classement ATP, il est troisième à la Race cette semaine. Auréolé de son succès sur ses terres à Sofia, il débarque donc à Rotterdam en pleine confiance et sûr de sa force. Il fait d'ailleurs figure de favori dans un tournoi néerlandais qui a perdu ses deux têtes d'affiche, Rafael Nadal et Stan Wawrinka. S'il négocie son entrée en lice face à Mischa Zverev, il défiera Denis Istomin avant peut-être des retrouvailles avec David Goffin et une possible demi-finale face à Alexander Zverev ou Dominic Thiem. A 25 ans, Grigor Dimitrov exploite, enfin, son immense talent. Difficile de ne pas s'en réjouir.




Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.