AccueilATPATP - Buenos AiresRune en veut au public : "Le harcèlement n'a pas lieu d'être...

Rune en veut au public : « Le harcèlement n’a pas lieu d’être dans le sport, à l’école et partout ailleurs »

-

Holger Rune n’a que 18 ans et pour­tant, il a déjà prouvé qu’il avait un sacré carac­tère. Il n’est pas du genre à se taire face à ce qu’il consi­dère comme des injus­tices. Après sa défaite au 1er tour à Buenos Aires contre Sebastian Baez (7–6(4), 6–3), le jeune danois s’est plaint de l’at­ti­tude irres­pec­tueuse selon lui du public, allant même jusqu’à parler d’harcèlement.

« L’Open d’Argentine est un beau tournoi, mais malheu­reu­se­ment il n’y avait pas une bonne ambiance quand j’ai joué. Je n’aime pas qu’on me crie de la fermer pendant le match, ou que le public fasse déli­bé­ré­ment du bruit quand je sers. C’était un manque de respect pour moi et le sport. Tout mon respect pour l’ar­bitre qui a genti­ment essayé de faire appel au respect. Je comprends que le public soutienne le joueur local. Mais les gens doivent se rappeler que ce n’est pas un match de foot­ball et que les joueurs n’ont pas dix coéqui­piers sur le terrain pour les soutenir. C’est un équi­libre. Le soutien, c’est bien, mais le harcè­le­ment n’a pas lieu d’être dans le sport, à l’école et partout ailleurs » a pesté Rune, qui comme Federico Delbonis, compare l’at­mo­sphère à celle d’un match de football.