AccueilATPATP - CincinnatiMedvedev a faim de titre

Medvedev a faim de titre

-

Opposé à David Goffin ce dimanche soir (22h, heure fran­çaise) en finale du Masters 1000 de Cincinnati, Daniil Medvedev vise un premier titre dans cette caté­gorie alors qu’il vient d’échouer deux fois de suite en finale. Une première fois à Wahington face à Kyrgios (ATP 500) et la deuxième sur le Masters 1000 de Montréal face à Nadal.

Magnifique vain­queur du numéro 1 mondial Novak Djokovic hier (samedi) en demi‐finale, Daniil Medvedev a réalisé une perfor­mance XXL. Depuis trois semaines, le Russe de 23 ans n’ar­rête pas. Finaliste malheu­reux à Washington face à un Nick Kyrgios intrai­table au service (défaite 7–6(6), 7–6(4)), il a réci­divé la semaine suivante sur la Coupe Rogers où il a été cette fois‐ci maltraité par la puis­sance et la couver­ture de terrain de Rafael Nadal (défaite 6–3, 6–0). Un coup dur pour le natif de Moscou qui échouait pour la troi­sième fois de l’année à ce stade de la compé­ti­tion (égale­ment battu en finale de l’ATP 500 de Barcelone par Dominic Thiem). Alors qu’on pensait le 9ème mondial cramé avant de débuter Cincinnati, il a tout simple­ment épaté tout son monde en rejoi­gnant le dernier carré sans perdre le moindre set. Malgré la fatigue, Daniil a continué à croire en son tennis atypique et son service foudroyant ce qu’il lui a permis de faire plier le tenant du titre Djokovic. A quelques heures de retrouver David Goffin un mois et demi après avoir perdu en cinq manches à Wimbledon (7–5 au dernier set) après « un match incroyable », Medvedev a l’op­por­tu­nité d’ins­crire son nom au palmarès d’un Masters 1000 et il n’a pas vrai­ment le droit à l’échec. Une troi­sième défaite de rang en finale serait en effet diffi­cile à encaisser une semaine avant de débar­quer dans la moiteur New‐yorkaise.