Accueil ATP Les Français en rade sur terre !

Les Français en rade sur terre !

-

A dix jours de Roland‐Garros le bilan fran­çais sur terre bat­tue est plus qu’in­quié­tant. A Hambourg, c’est l’hé­ca­tombe, et à Bordeaux, les sur­prises sont du côté des étran­gers avec des contre‐performances inquiétantes. 

Les Français ont répon­du pré­sents à Bordeaux pour la pre­mière édi­tion du tour­noi Challenger, créée pour leur per­mettre de se pré­pa­rer à la per­fec­tion pour le rendez‐vous de la Porte d’Auteuil. Malgré cet enthou­siasme au niveau des ins­crip­tions (NDLR : 11 bleus sur 32 dans le tableau final), en Gironde, c’est déjà fini pour le 71ème mon­dial Florent Serra, sor­tit par Daniel Munoz‐de La Nava, 179ème joueur mon­dial et aus­si pour Fabrice Santoro qui aura tout juste eu le temps de tenir une confé­rence de presse sur ce qui pour­rait être son der­nier Roland Garros : « Je veux abso­lu­ment arri­ver dans les meilleures condi­tions pour tout don­ner. […] Ce sera mon 19ème Roland‐Garros et peut être mon der­nier . Je me sens très bien phy­si­que­ment et dans ma tête. La terre bat­tue demande cepen­dant plus de temps pour que mon jeu se mette en place. ». En revanche, Arnaud Clément et Marc Gicquel pour­suivent leur route. Le pre­mier affron­te­ra en quarts de finale un autre tri­co­lore en la per­sonne Jordane Doble (895e !!!) tan­dis que le second sera oppo­sé à l’Argentin Eduardo Schwan, 95ème mondiale. 

En Allemagne, à Hambourg, lors du der­nier Masters Séries de l’an­née sur terre bat­tue, le bilan est tout aus­si néga­tif puisque Gilles Simon, Richard Gasquet, Michaël Llodra et Jo‐Wilfried Tsonga sont tous tom­bés au deuxième tour res­pec­ti­ve­ment face Andy Murray, Andreas Seppi, Fernando Verdasco et Robin Soderling. Paul‐Henri Mathieu n’a fait qu’un tour contre Nikolas Kieffer avant de dis­pa­raître, tout comme son com­pa­triote Nicolas Mahut défait par Tsonga.

Depuis le début de sai­son sur terre, pas une grosse perf à se mettre sous la dent pour les Bleus. Seul Paul‐Henri Mathieu et Florent Serra ont atteint des demies‐finale, res­pec­ti­ve­ment au tour­noi de Munich face à l’Italien Simone Bolelli, et à Estoril où Florent Serra avait été domi­né par Nikolay Davydenko.

Instagram
Twitter