AccueilCoupe DavisTsonga : "Je suis vraiment motivé"

Tsonga : « Je suis vraiment motivé »

-

Jo‐Wilfried Tsonga défiera le jeune Ryan Harrison demain, à partir de midi, avec pour objectif d’ap­porter un premier point déjà très impor­tant à l’équipe de France. Le numéro 1 fran­çais est conscient du danger mais reste très serein, comme il l’a expliqué en confé­rence de presse.

Ce sera le premier match de Ryan Harrison en Coupe Davis. Comment vous attendez‐vous à ce qu’il réagisse ?
Cela va être un match exci­tant pour tous les deux. Evidemment, ça va être très spécial pour lui. On verra bien comment il réagira à cette pres­sion de la Coupe Davis.

Vous allez affronter un joueur très peu connu du public fran­çais. C’est un peu le genre de match qu’on n’a pas le droit de perdre. Comment gérez‐vous cette pression ?

Vous savez, j’y suis habitué à cette pres­sion. En Grand Chelem, quand on affronte des joueurs moins bien classés que soit dans les premiers tours, c’est pareil. Et puis ce n’est pas la première fois que je joue en Coupe Davis. Dans l’en­semble, je crois que j’ai un ratio plutôt positif quand je suis dans cette posi­tion de favori. En tout cas, je vais aborder ce match ultra concentré et déter­miné. Je suis vrai­ment motivé pour aller loin dans cette compé­ti­tion cette année. 

Comment trouvez‐vous les condi­tions de jeu ici ? Et comment s’est passée votre adap­ta­tion à la terre battue ?

Les condi­tions sont très bonnes. Je suis arrivé quasi‐directement depuis Miami. Alors forcé­ment au début, il y avait un peu de fatigue due au déca­lage horaire et au tournoi tout juste fini. Mais main­te­nant, ça va très bien. Il n’y a pas vrai­ment de souci et demain il faudra juste tout donner sur le court. On sait qu’on n’aura pas forcé­ment les meilleures sensa­tions possibles, que ce soit moi, ou mon adver­saire. Et c’est celui qui accep­tera le plus de ne pas forcé­ment très bien jouer qui s’en sortira le mieux.

De votre envoyée spéciale à Monte Carlo