Accueil Open d’Australie Nishikori : « Je ne sens ni l’air frais ni le soleil, c’est…

Nishikori : « Je ne sens ni l’air frais ni le soleil, c’est dur mentalement »

-

Venu en Australie pour se ras­su­rer phy­si­que­ment après une année 2020 qua­si­ment blanche, Kei Nishikori a eu le mal­heur d’ap­prendre qu’il était cas contact du vol entre Los Angeles et Melbourne. Cloîtré dans sa chambre pour les 10 pro­chains jours sans pos­si­bi­li­té de s’entraîner, comme 71 autres joueurs, le Japonais s’est confié sur les condi­tions de sa qua­ran­taine lors d’un live sur Instagram tout en sou­li­gnant les efforts consen­tis par l’or­ga­ni­sa­tion de l’Open d’Australie

« Je m’in­quiète du risque de me bles­ser et de mon niveau de per­for­mance sur le ter­rain. Je veux jouer, alors je vais faire de mon mieux pour ça, essayer de res­ter posi­tif. Je ne sens ni l’air frais (ndlr : les fenêtres ne s’ouvrent pas) ni le soleil, c’est dur men­ta­le­ment. Les joueurs devraient être recon­nais­sants que nous puis­sions jouer cet évé­ne­ment. Je ne peux pas sor­tir main­te­nant, mais même sur le che­min de l’aé­ro­port, j’ai trou­vé que beau­coup de gens sont impli­qués dans l’é­vé­ne­ment, j’ap­pré­cie leurs efforts », a recon­nu Nishikori. 

Instagram
Twitter