AccueilWe Love PadelBastien Blanqué nous répond dans une interview décalé !

Bastien Blanqué nous répond dans une inter­view décalé !

-

Credit Photo Padel Magazine

We Love Tennis a lancé dans son dernier numéro We Love Padel, un « mag » dans le « mag » pour suivre l’ac­tua­lité du padel mais aussi progresser dans sa pratique.

Pour ce premier numéro, c’est bel et bien le cham­pion de France 2022 et médaillé de bronze aux cham­pion­nats du monde que nous avons inter­rogé avec des ques­tions plutôt insolites. 

Tu es plutôt par 3 que par 4 ?

  • Par 4, en contrant les smasheurs adverses, c’est vrai­ment une situa­tion de jeu que je kiffe.

Belasteguín ou LeBron ?

  • Tous les jours, Belasteguín, c’est une réfé­rence. C’est un Argentin, sa qualité en défense, son timing, un génie de notre sport.

Padel indoor ou outdoor ?

  • Comme je suis un défen­seur, je préfère jouer en indoor. Je suis plus effi­cace et plus performant.

Tacos ou hamburgers ?

  • Hamburgers, miam, miam, une fois toutes les deux semaines. Une forme de rituel, de pèlerinage.

Nadal ou Federer ?

  • Roger évidem­ment, un peu comme Belasteguín : la classe, un jeu esthé­tique, l’élégance absolue.

Relais & Châteaux ou Airbnb ?

  • Sur les tour­nois, on doit trouver le meilleur rapport qualité/prix et c’est donc souvent Airbnb. 

    Castorama ou Leroy Merlin ?
  • C’est marrant, cette ques­tion, parce que j’ai fait des études en aména­ge­ment paysager. J’opterais pour Leroy Merlin car il y a plus de « matos » pour une déco­ra­tion exté­rieure réussie.

Blonde ou brune ?

  • Très bonne ques­tion… Écoute… j’ai eu des copines dans les deux caté­go­ries, mais bon je vais dire brune.

Stade toulou­sain ou Toulouse Football Club ?

  • Question tota­le­ment absurde [rires] ! Le Stade toulou­sain, forcé­ment. Le plus gros club de rugby du monde. J’irais au bout du monde pour aller voir le Stade. En plus, j’ai des copains qui y jouent et de temps en temps, on tape la balle sur une pista. Le Stade toulou­sain est une vraie insti­tu­tion, voilà c’est dit.

Champion de France ou médaille de bronze aux Mondiaux ?

  • C’est très diffi­cile de choisir. Le titre de cham­pion de France est impor­tant, mais c’est personnel. La médaille de bronze avec le maillot bleu sur le dos, ce sont d’autres sensa­tions, notam­ment l’ambiance de fou qui a régné au sein de l’équipe à Dubaï. C’était très fort aussi. En fait, je ne me prononce pas, je n’ai pas envie de choisir, je garde les deux au même niveau.

Propos recueillis par Laurent Trupiano