Accueil US Open Federer : « Il a joué incroya­ble­ment bien »

Federer : « Il a joué incroyablement bien »

-

Lors de sa confé­rence de presse, après son élimi­na­tion face à Marin Cilic, Roger Federer, qui n’a pas voulu mettre en cause la fatigue, est revenu sur le jeu de son adver­saire et a évoqué l’avenir du tennis mondial.

Pensez‐vous que votre match face à Gael Monfils, au tour précé­dent, qui s’est joué en cinq sets, a pu avoir un impact sur votre forme pour le match d’aujourd’hui ?

Federer : « Non, je me sentais bien. Je pense que si j’avais pu résister plus long­temps dans le premier set, cela aurait été diffé­rent, parce que j’étais bien à ce moment là. Il a joué avec sa tête, sans crainte et avec beau­coup de confiance, comme on doit le faire lors d’une demi‐finale de Grand Chelem. Il a très bien servi quand il le fallait. Le premier break, alors que je menais 40–0, a été diffi­cile avec les 5 points que j’ai perdu à ce moment là. Puis, il a eu de la chance lors­qu’il m’a débreaké dans le troi­sième set. Ce sont les deux moments vrai­ment impor­tants du match. Mais le mérite lui revient, il a joué incroya­ble­ment bien. »

Selon vous, est ce que se sont ses services qui vous ont mis en diffi­culté ou vos retours qui n’étaient pas à la hauteur ?

Federer : « Cela fait main­te­nant long­temps qu’il sert très bien. Je ne suis certai­ne­ment pas satis­fait de mes retours, mais je m’at­ten­dais à mieux de ma part, surtout sur sa première balle de service. Aujourd’hui je n’ai pas maîtrisé, tout le mérite lui en revient. Il a été énorme et a servi à proxi­mité des lignes. Quand votre adver­saire joue ainsi, il n’y a pas grand chose à faire. J’ai essayé de me concen­trer sur mes services, ce que j’avais réussi à faire contre lui, à Toronto. Pendant deux heures et demi, je n’ai pas réussi à le breaker. C’était donc une situa­tion simi­laire. Mais cette fois‐ci, il jouait très bien sur sa ligne de fond. »

Cilic et Nishikori s’af­fron­te­ront donc pour leur première finale de Grand Chelem. De ce fait, comment voyez‐vous l’avenir du tennis ?

Federer : « Je pense que c’est très exci­tant pour notre sport, c’est bien d’avoir des visages diffé­rents de temps en temps. Vous savez, les gens appré­cient de voir arriver des joueurs qu’ils ont pu suivre depuis long­temps et qui ont parti­cipé à des grands matches. C’est très rafrai­chis­sant ! C’est bien pour la Croatie et le Japon, que des joueurs arrivent à ce niveau, tant sur le plan sportif que pour l’in­térêt du tennis. Tout ceux qui arrivent à ce stade de la compé­ti­tion méritent d’être là, parce qu’ils ont beau­coup travaillé et c’est le cas pour tous les deux. J’espère que ça sera une grande finale ! »

Instagram
Twitter