Accueil WTA Julie Coin : « Pour le mon­tant des indem­ni­sa­tions des joueuses, j’ai­me­rais que…

Julie Coin : « Pour le montant des indemnisations des joueuses, j’aimerais que ça se fasse au cas par cas »

-

Nous avons joint la pré­si­dente de Pro Elle, le syn­di­cat qui regroupe les joueuses pro­fes­sion­nelles et ceci afin de faire un point sur le fond de soli­da­ri­té et de relance de 35 mil­lions d’eu­ros de la Fédération fran­çaise de ten­nis à des­ti­na­tion de l’é­co­sys­tème du ten­nis. Pour Julie Coin, très heu­reuse de cette annonce, il fau­dra gérer chaque cas de façon dif­fé­rente : « Cette annonce est une excel­lente nou­velle. Cette période est très dif­fi­cile pour cer­taines joueuses et si les dif­fé­rences entre les trai­te­ments des filles et des gar­çons sont moins impor­tantes que par le pas­sé, elles existent encore, donc il y a une vraie forme de pré­ca­ri­té chez des joueuses qui ne sont pas bien classées. » 

Concernant la négo­cia­tion qui va avoir lieu avec la Fédération, Julie Coin a son idée mais elle veut sur­tout que tout cela soit fait dans la concer­ta­tion : « Si on me pose la ques­tion d’un sys­tème pré­cis pour défi­nir le mon­tant de l’in­dem­ni­té, j’au­rai vrai­ment du mal à pou­voir répondre. Je pense plu­tôt qu’il faut étu­dier chaque cas tout en tenant compte for­cé­ment du clas­se­ment. Il y aura beau­coup de dos­siers mais pas tant que cela, donc je pense que c’est pos­sible d’a­voir une approche qui prend le temps d’exa­mi­ner les situa­tions de chaque joueuse car elles ne sont pas toutes dans la même situa­tion. Il y en a qui ont un coach, d’autres qui s’en­traînent dans des aca­dé­mies, qui sont seules, l’i­dée est vrai­ment d’ar­ri­ver à être juste. »

Instagram
Twitter