AccueilATPATP - Indian WellsBasilashvili : «Je n'ai eu aucun soutien de mon pays»

Basilashvili : « Je n’ai eu aucun soutien de mon pays »

-

A 29 ans, Nikoloz Basilashvili réalise sans aucun doute la meilleure semaine de sa carrière. Avant celle‐ci, il n’avait jamais dépassé les 8es de finale dans un Masters 1000. Il a déjoué tous les pronos­tics pour se retrouver en finale contre Cameron Norrie. Même s’il a déjà gagné des gros tour­nois, notam­ment des ATP 500, il se rappelle plus que jamais toutes les diffi­cultés traver­sées pour atteindre ce niveau.

« Je suis heureux de pouvoir réaliser quelque chose comme ça, surtout en venant d’un tout petit pays comme la Géorgie. J’ai fait mon chemin. J’ai passé vécu des moments vrai­ment diffi­ciles pour arriver ici, donc cela signifie beau­coup. Je savais que je ne joue­rais jamais dès mon jeune âge un très bon tennis parce que j’avais besoin de d’ob­tenir cette expé­rience. Je n’ai jamais eu d’aide. Je n’ai eu aucun soutien de mon pays parce qu’é­vi­dem­ment le tennis n’est pas popu­laire. En plus du côté finan­cier, je n’ai jamais eu de sponsor. Je savais que je devais passer ces routes pour vivre ce genre de moments », a confié le Géorgien après sa victoire contre Taylor Fritz (7–6(5), 6–3).

Instagram
Twitter