Accueil ATP ATP – Rotterdam Federer à Rotterdam, dif­fi­cile d’y croire vraiment

Federer à Rotterdam, difficile d’y croire vraiment

-

Tout est encore pos­sible pour le futur pro­gramme de Roger Federer même si la ten­dance lourde et la plus plau­sible est celle d’un démar­rage à Dubaï. Dubaï réunit que des avan­tages en terme de logis­tique, d’or­ga­ni­sa­tion mais aus­si au niveau spor­tif car le pla­teau devrait être alléchant. 

Cependant tout peut encore arri­ver et Richard Krajicek fait durer le sus­pense sur­tout pour assu­rer la pro­mo­tion de son tour­noi qui n’est pas dans une grande san­té finan­cière car son action­naire prin­ci­pal, la socié­té qui gère la salle est confron­tée à une baisse dras­tique de son chiffre d’af­faire suite aux pro­blèmes du Covid‐19. 

On a aus­si appris qu’en 2018, Roger Federer était venu « gra­tui­te­ment ». Il faut dire qu’il avait deman­dé une Wild Card pour pou­voir conqué­rir la pre­mière place mon­diale. Ce qui ne sera pas le cas en Février.

« Je sais qu’il aime jouer à Dubaï », a décla­ré le Néerlandais. « En prin­cipe, ce n’est pas un obs­tacle. Il pour­rait jouer à Rotterdam d’a­bord, puis à Doha ou à Dubaï. » a encore com­men­té Richard, trop opti­miste selon nous. 

Il nous semple plus logique que Roger puisse se ména­ger, se tes­ter, reprendre en dou­ceur plu­tôt que s’im­po­ser un pro­gramme trop intense presque inutile par rap­port à ses objec­tifs 2021.

Instagram
Twitter