AccueilUS OpenBastien Fazincani (coach d'Udvardy): «Cela devient vraiment dur de bosser, l'US Open, c’est...

Bastien Fazincani (coach d’Udvardy): « Cela devient vrai­ment dur de bosser, l’US Open, c’est un zoo, un parc d’at­trac­tions, c’est presque plus du tennis »

-

Bastien que l’on connait bien (coach de la Hongroise Panna Udvardy, 78ème) était présent sur les 4 tour­nois du Grand Chelem cette saison et a pu nous faire part de son senti­ment sur ce qu’il se passe en coulisses, en nous inter­pel­lant notam­ment sur une forme de dérive qui s’ins­talle et qui est encore plus flagrante à l’US Open.

« Ici, il n’y plus aucune « Player’s Area » où tu es un peu tran­quille, où tu peux discuter, réflé­chir, débriefer, souf­fler, te reposer, manger dans le calme, on est constam­ment dans un brou­haha inces­sant. Faire ton travail de joueur ou de coach ça devient un calvaire, c’est plus du tout la prio­rité. Tout le monde a accès partout : agents ou spon­sors (actuels ou anciens d’ailleurs), contacts ou connais­sances de untel, parce qu’en fait dès que tu connais machin qui peut t’avoir une accré­di­ta­tion, ça y est tu tapes l’incruste et tu viens te montrer, taper la discute ici et là avec tout le monde et n’importe qui » explique Bastien


« Au final, il y a donc plein de gens qui ne devraient rien avoir à faire là, dans ces zones suppo­sées être réser­vées aux joueurs et leur staff. Du coup, cela devient vrai­ment dur de bosser, c’est un zoo, une attrac­tion, c’est plus du tennis. Les gens n’ont aucune gêne, ils viennent t’interrompre en pleine discus­sion avec ton joueur, ils comprennent pas que toi tu bosses, te reposes ou te concentres. Les Grands Chelems deviennent presque des parcs à thème où tu exposes les joueurs au public qui a les pleins pouvoirs. J’ai eu cette discus­sion avec plusieurs autres coaches, joueurs et joueuses, tout le monde est effaré. L’an prochain on pourra peut‐être acheter des tickets pour manger au même resto que les joueurs, et les membres Amazon Prime auront le droit de manger à la table de Rafa et même de prendre part au debrief de match »