Accueil Le blog de la rédac' Ce qui ne te tue pas te rend-il plus fort ? Djokovic...

Ce qui ne te tue pas te rend-il plus fort ? Djokovic doit se poser la question

-

Il existe malgré tout un vrai débat sur l’image du Serbe, image qui a pu le desservir quoi que l’on dise lors de cet incident tout à fait regrettable.

Pour quelques centimètres près, on est donc passé d’un warning, à l’expulsion du numéro 1 mondial archi-favori d’un US Open amputé de quelques stars.

Dans son post où il fait ses excuses, on sent un Novak Djokovic plus triste et résigné. Il est comme un enfant qui aurait commis l’irréparable. Alors certes ce geste était involontaire mais il était quand même le résultat de frustrations liées à la piètre performance qu’offrait à ce moment là le meilleur joueur du monde.

Comme il l’a dit, il veut apprendre de cet « échec » sans fuir ses responsabilités. Si lors du fiasco Adria Tour, il pouvait en quelque sort se dédouaner, là, il est le seul fautif et assume en champion les conséquences de ses actes.

Djokovic peut donc une fois de plus relire Nietzche, même si certains ne lui attribuent pas forcément la fameuse phrase : « Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort »

En tout cas, on sait déjà que le Serbe va profiter de cette semaine supplémentaire pour se préparer avec minutie pour la saison sur terre, et que le travail sur le court sera la meilleure façon d’oublier ce ‘fiasco » à défaut de l’effacer définitivement de sa mémoire.

Instagram
Twitter