AccueilLe blog de la rédac’Encourager Djokovic en finale est un acte de bravoure

Encourager Djokovic en finale est un acte de bravoure

-

Cet Open d’Australie condense tout ce qui excite les anti‐Djokovic, et tout ce qui unit ses fans. Prises de paroles sans conces­sion, match où, blessé, le Serbe l’emporte, résur­rec­tion, et grimaces, commen­taires déso­bli­geants des adver­saires, rien ne nous a été épargné. Rien mais l’on a envie de dire merci tant le circuit serait poli­ti­que­ment correct s’il fallait s’ap­puyer sur certaines confé­rences de presse insi­pides livrées par des joueurs de talent mais peureux de se mettre à dos qui que ce soit. Nole lui se moque de tout cela, ses objec­tifs sont clairs et l’ad­ver­sité le galvanise. 

On peut certes ne pas l’aimer, ne pas l’ap­pré­cier, mais par pitié ne remet­tons pas en cause ses qualités tennis­tiques, son art de la défense, cette élas­ti­cité muscu­laire qui en fait un cham­pion incroyable. Souvent Roger Federer nous avait expliqué qu’il avait enfanté des « monstres », aujourd’hui la situa­tion est iden­tique avec Daniil Medvedev qui semble devenir un « Djoko » 2.0.

Ce sont pour toutes ces raisons, qu’en­cou­rager le serbe face au russe ce dimanche sera un acte de bravoure. On comprend aisé­ment que les esthètes veulent que Roger ou Rafa soient les plus grands car ils nous inter­rogent moins. Novak sait tout cela, et voila pour­quoi il a décidé de conti­nuer ce tournoi, blessé sans sa chair mais aussi dans son âme. Djokovic est en mission et la souf­france est un allié de poids avant ce duel où le combat risque d’être titanesque. 

Instagram
Twitter