AccueilArchivesLuca Appino : «Jelena Jankovic a une histoire incroyable ».

Luca Appino : « Jelena Jankovic a une histoire incroyable ».

-

Très proche de la maman de la cham­pionne serbe, Luca nous rappelle comment Jelena a décou­vert sa passion pour le tennis, comment elle a décidé de devenir une cham­pionne tout en étant un cas à part sur le circuit féminin. 

Une belle journée de soleil dans le  « garden » de Wimbledon, (NDLR : c’est comme cela que l’on appele la terrasse dans la zone réservée aux joueurs), je me retrouve donc à discuter avec Snezana Jankovic, la maman de Jelena, deuxième joueuse mondiale. On parle un peu de sa nouvelle vie de « maman manager » où ses acti­vités se situent entre la finance et le marke­ting, surtout dans son pays où avec sa fille elles ont lancé une ligne de vête­ments pour femmes. Entre le présent, le futur, et le passé, nous commen­çons à parler d’en­traî­neurs, l’ac­tuel étant un ami de longue date, Ricardo Rich Sanchez, un espa­gnol qui a été le coach, entre autre, de la colom­bienne Fabiola Zuluaga, 20 ème joueuse mondiale, il y a trois, quatre ans.Snezana me raconte alors les débuts de sa fille quand, à l’âge de 9 ans et demi, Jelena, en rentrant d’un cours de piano, déclara à sa maman : « Je veux arrêter le piano, je veux jouer au tennis et battre Marko !», la maman très surprise lui rappelle alors que Marko, le fils de trois ans de plus d’elle, joue déjà au tennis depuis un moment, six mois après Jelena gagne son premier tournoi ! Puis, en suivant les conseils d’amis améri­cains, elles décident de partir en Floride. Jelena n’a alors que 12 ans et demi. Là bas, Jelena peut profiter d’ins­tal­la­tions splen­dides, de la possi­bi­lité de s’en­traîner profes­sion­nel­le­ment, d’étu­dier l’an­glais et, éven­tuel­le­ment, obtenir une bourse pour une univer­sité plus tard. L’histoire a par la suite fait qu’elle devienne joueuse profes­sion­nelle, et de quel niveau ! Snezana, me fait remar­quer que pendant long­temps sa fille n’a presque pas eu de coach qui voyage avec elle, natu­rel­le­ment elle me demande alors : « Qu’en penses tu de ça, en tant que connais­seur du tennis ? », serei­ne­ment je lui répond : « Avec les gens qu’il y a en circu­la­tion mieux vaut ne pas avoir d’en­traî­neur plutôt qu’un mauvais ! ». L’entraînement de Jelena se termine et pendant que Snezana va la rejoindre, je dois me sauver car Nadal et Ferrer viennent se moquer de moi après la défaite de l’Italie contre l’Espagne aux penalties ! 
 

Article précédentZvoraneva éliminée
Article suivantWozniacki sort Wozniak
Instagram
Twitter