AccueilOpen d'AustralieDe la pulpe dans votre jus d'orange ? - Chardy a fait...

De la pulpe dans votre jus d’orange ? – Chardy a fait suer Ferrer… un set

-

Allez, allez, allez ! On se lève, on ouvre les yeux, on se frotte les paupières… Et on file sur Welovetennis, sa tasse de café à la main, pour consulter les résultats de la nuit… Voici, comme chaque matin, votre petit résumé de la nuit australienne…

LE JUS‐DECLA

« C’est forcé­ment très physique de jouer dans ces condi­tions. Mais vous devez être prête. Aujourd’hui, je pense qu’il faisait un peu moins chaud qu’hier. Ce n’était pas une mauvaise journée, en somme. A la fin du premier set, j’ai même eu l’im­pres­sion d’avoir un petit coup de frais, donc c’est bon signe. »
Serena Williams après sa victoire sur Daniela Hantuchova 6–3 6–3

« Après Bercy, en fin d’année, je suis rentré chez moi et j’ai commencé à avoir mal simple­ment en marchant dans la rue. Je ne pensais pas que ce serait sérieux, on a toujours ce type de douleurs, nous, les joueurs, mais après une semaine, j’ai passé une IRM. Là, on a réalisé que l’os était cassé (au pied). Je pense que c’est à cause de la fatigue. (…) Du coup, je n’étais pas à 100% quand j’ai quitté la Pologne, après l’in­ter­saison. Il y avait toujours une inflam­ma­tion. Donc je prends tout le temps des anti‐inflammatoires et on va bien voir comment ça va évoluer. Ca va quand même mieux qu’a­vant. »
Jerzy Janowicz, battu par Florian Mayer 7–5 6–2 6–2, souffre d’une frac­ture au pied… depuis le début !

« Serena est évidem­ment la favo­rite. Mais, quand je rentre sur le court, je crois toujours en mes chances de battre l’ad­ver­saire. J’essaie toujours de donner le meilleur de moi‐même et de prati­quer mon meilleur tennis. Peu importe le nom de la fille en face. »
Angelique Kerber, vain­queur d’Alison Riske, 6–3 6–4, dit Serena Williams favo­rite, mais…

« Il ne s’est rien passé de parti­cu­lier, j’étais en colère à ce moment‐là. J’étais un peu nerveux. »
David Ferrer a cassé une raquette face à Jérémy Chardy…

LE JUS‐PHOTO

LE JUS‐RESULTATS

Bon, c’est fini pour Jérémy Chardy. Il faut dire que le Français affron­tait David Ferrer en plein cagnard… Il s’est pour­tant bien battu dans le deuxième set, bous­cu­lant le numéro trois mondial, mais commet­tant trop de fautes. Au final, il perd cette manche au tie‐break, puis s’ef­fondre et baisse pavillon 6–2 7–6(5) 6–2. Au clas­se­ment, ça pour­rait faire ‑12 places. Et oui, il avait atteint les quarts, notre petit Jérémy, l’année dernière…

Les grosses infos de la nuit tournent autour d’un nom : Williams. D’abord, Serena a passé tran­quille­ment l’obs­tacle Daniela Hantuchova, 6–3 6–3, sans livrer une pres­ta­tion excep­tion­nelle. Puis, on a appris que Venus était blessée à la jambe gauche et que les Sisters préfé­raient renoncer au double. Enfin, en confé­rence de presse, la cadette a expliqué envi­sager de revenir jouer à Indian Wells, tournoi qu’elle boycotte depuis 2001…

Conséquence directe du forfait des Williams en double : Kristina Mladenovic et Flavia Pennetta, qui devaient les affronter au premier tour, ont croisé le fer avec des adver­saires bien moins redou­tables, Teliana Pereira et Aleksandrina Naydenova. Victoire facile 6–1 6–2 pour la paire franco‐italienne. Ouf !

Un peu avant, on assis­tait à la défaite de Jerzy Janowicz, tête de série numéro 20, face au redou­table Florian Mayer, 7–5 6–2 6–2. L’occasion d’ap­prendre que le Polonais joue blessé depuis le début de l’Open d’Australie… Il s’est frac­turé un os du pied en novembre, peut‐être une frac­ture de fatigue… Au repos, Jerzy ! 

Chez les filles, Na Li a frôlé la sortie face à Lucie Safarova, mais fini par s’im­poser 1–6 7–6(2) 6–3. Elle plai­sante en confé­rence de presse : « Il ne faisait pas assez chaud, j’avais envie de jouer trois sets… » Eugénie Bouchard, elle, a assuré contre Lauren Davis, 6–2 6–2. La voici en huitièmes de finale, à 19 ans seule­ment et pour le quatrième tournoi du Grand Chelem de sa carrière ! 

Enfin, Nicolas Mahut et Michael Llodra sont en huitièmes du tournoi de double… Victoire 7–6(5) 7–6(2) contre la paire Oswald/Stadler. Les fina­listes de Roland Garros 2013 peuvent‐ils espérer quelque chose ? Llodra a déjà gagné deux fois le titre, à Melbourne, avec Fabrice Santoro, en 2003 et 2004. On a envie de rêver !

La grande vain­queur de ce vendredi ? La chaleur. 42°C au comp­teur. On attend un peu de pluie vers 11h00 heure fran­çaise. Un peu, seulement.

LE JUS‐TWEETS


« Intéressant : Serena dit, en confé­rence de presse, qu’a­voir regarder le film de Mandela l’a fait réflé­chir à un possible retour à Indian Wells (NDLR : un tournoi qu’elle boycotte depuis 2001). »


La France mène le tableau masculin avec huit joueurs au troi­sième tour, devant l’Espagne, 5, le Canada, la Suisse et les Etats‐Unis, 2 chacun. »