AccueilOpen d'AustralieVajda sort du silence sur l'affaire Djokovic : "Les médias sont largement...

Vajda sort du silence sur l’affaire Djokovic : « Les médias sont largement responsables de la manipulation de l’information »

-

Discret depuis le début de l’af­faire Novak Djokovic, le co‐entraîneur du numéro 1 mondial, Marian Vajda, a enfin décidé de s’ex­primer. Et il dégaine dans tous les sens dans une inter­view accordée à un média de son pays, Sport.sk

Goran Ivanisevic accom­pa­gnant Nole en Australie avant son expul­sion, le coach slovaque, resté la maison, a confié avoir très diffi­ci­le­ment vécu ces dernières semaines. Il en veut beau­coup aux médias, surtout austra­liens, pour leur trai­te­ment de cette saga politico‐sanitaire plutôt que sportive.

« J’avais besoin de me calmer, je ne comprends toujours pas pour­quoi ils lui ont fait ça. De plus, les médias sont large­ment respon­sables de la mani­pu­la­tion de l’in­for­ma­tion, en Australie en parti­cu­lier, ils n’ont cessé de prendre posi­tion contre lui. Ma première réac­tion a été le choc, la souf­france, beau­coup d’émo­tions. Je ne veux même pas penser à la façon dont j’au­rais géré menta­le­ment la situa­tion si j’avais été là. Même à la maison, à Bratislava, je l’ai aussi vécu d’une certaine manière ; je n’ar­ri­vais pas à croire qu’une telle chose se produi­sait, je ne pouvais pas bien dormir. Tout le monde sait qu’il avait voyagé avec un seul objectif : jouer le premier Grand Chelem de l’année et défendre son titre », a regretté Marian Vajda, certain que Novak Djokovic n’en a pas terminé avec le tennis malgré sa souf­france actuelle.