AccueilRoland GarrosMonfils : « Gunter Bresnik veut que je tape plus fort, que je…

Monfils : « Gunter Bresnik veut que je tape plus fort, que je prenne plus de risque, donc je fais forcément plus de fautes »

-

Ce mardi, au premier tour de Roland Garros face au spécia­liste Albert Ramos, Gaël Monfils l’a emporté en faisant la pluie et le beau temps. Vainqueur en quatre manches après un énorme duel (1–6, 7–6(6), 6–4, 6–4 en 3h de jeu), « La Monf » a enre­gistré la baga­telle de 60 coups gagnants pour 75 fautes directes ! Un chan­ge­ment de registre pour le Parisien qui nous avait davan­tage habitué à une défense de fer. Un chan­ge­ment surtout désiré par son nouvel entraî­neur, l’Autrichien Gunter Bresnik, qu’on ne présente plus. 

« C’était un moment magique. Jouer devant le public, la famille… ça fait long­temps que je n’avais pas pris autant de plaisir. Je suis très content, j’espère conti­nuer à monter en puis­sance. Après plusieurs matchs compli­qués où je perds de peu, ce match a enfin basculé en ma faveur et ça fait énor­mé­ment de bien à la confiance. Nerveusement, j’ai perdu beau­coup mais je me sens globa­le­ment mieux. Gunter (Bresnik, son coach) veut que je tape plus fort, que je prenne plus de risque, donc forcé­ment, je fais plus de fautes. Après, j’ai parfois envie d’être un peu roublard, j’es­saie de trouver l’équi­libre entre taper plus fort et ne pas faire trop de faute, entre l’at­taque et la défense. »

Instagram
Twitter