Accueil Wimbledon Isner - Anderson, l'affiche inattendue

Isner – Anderson, l’affiche inattendue

-

John Isner face à Kevin Anderson est l’affiche inattendue de ce dernier carré. L’Américain visera une première finale de Grand Chelem alors que le Sud-Africain tentera de se qualifier pour sa deuxième, lui qui a réalisé l’exploit d’éliminer Roger Federer. Présentation.

Le jour d’après pour Kevin Anderson. Après son exploit monumental face à Roger Federer où il était mené deux manches à rien avec une balle de match à écarter, le Sud-Africain vise une deuxième finale en Grand Chelem après celle perdue à l’US Open la saison dernière. Face au Suisse, le géant a impressionné. Brad Stine, son coach, voit grand pour son joueur. Comme le rapporte le journal L’Équipe, l’entraîneur du Sud-Africain estime qu’il peut gagner Wimbledon : « La première chose que je lui ai dit en rentrant dans le vestiaire (après son succès sur Roger Federer) c’est : « Tu as gagné un match dingue, mais on peut encore gagner le tournoi. » C’est très important ça. Trop souvent, on voit quelqu’un qui gagne un grand match comme ça contre Roger ou Rafa ne pas être prêt pour le prochain match. » Un discours qui rejoint ce que Kevin Anderson a pu déclarer après la rencontre en expliquant qu’il espérait jouer encore deux matchs.

Isner – Anderson, deux des meilleurs serveurs au monde

Face à lui, il aura John Isner. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’Américain dispute sa première demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem. « Le fait de jouer Kevin ne constitue pas une opportunité, a rappelé Isner. Il suffit de voir à quel point il joue bien. Ce sera un très gros match. » Cette première demi-finale sera un duel entre deux excellents serveurs et les chiffres le montrent depuis le début de la quinzaine : 123 aces pour Anderson contre 160, 67 % de première pour Anderson contre 76 % pour Isner, 81 % de réussite sur ses premières pour Anderson, 84 % pour Isner. Le géant du pays de l’Oncle Sam présente l’avantage de ne jamais avoir été breaké du tournoi. S’il conserve cette « invincibilité » sur sa mise en jeu, il peut légitimement viser une première finale de Majeur.

Bilan du H2H…

Instagram
Twitter