ATP - Shanghai
L'empereur Federer



Attendu depuis Miami en avril dernier, le 38e affrontement entre Roger Federer et Rafael Nadal a été maîtrisé de main de maître par le Suisse. Avec un niveau de jeu retrouvé, le Bâlois a étouffé le Majorquin (légèrement diminué au genou droit) en finale du Masters 1000 de Shanghai pour l’emporter en deux sets, 6-4, 6-3, et 1h12 de jeu. Roger Federer décroche le 94e titre de sa carrière, le 27e Masters 1000 de sa carrière et peut encore rêver à la première place mondiale en fin de saison.

Au pays de l’empire du milieu, l’empereur se nomme Roger Federer. Le Suisse, de retour à la compétition cette semaine, a été étincelant en livrant une performance remarquable en finale face à Rafael Nadal. Le break réussi dès le premier jeu du match a donné le tempo avec un Suisse impressionnant à la relance alors que l’Espagnol a servi sept premières sur huit. Avec cet avantage pris dès l’entame de la rencontre, le Bâlois a capitalisé en s’appuyant sur une vitesse de jeu hallucinante, une volonté à prendre la balle toujours plus tôt et sur un service démentiel, comme l’illustre le « golden game » réussi à 3-2 : quatre aces, 50 secondes de jeu. Simplement fou.



Federer vole sur le court et régale au service

Les chiffres le sont encore plus : 10 aces, 68% de premières, pas la moindre balle de break concédée et seulement huit petits perdus sur sa mise en jeu. Impérial, il s’envole définitivement vers la victoire à 2-2 après avoir pris le service du Majorquin. Fort de ses 28 coups gagnants pour 11 fautes directes, le maestro s’impose finalement 6-4, 6-3 après seulement 1h12 de jeu. Et la sensation est terrible pour Rafael Nadal : certes diminué avec un strap au genou droit, il n’avait aucune solution tactique pour contrecarrer ce Roger Federer là.

Federer égale Lendl et peut encore rêver à la première place mondiale

Après un été américain compliqué et perturbé par des douleurs au dos, Roger Federer confirme qu’il revient en très grande forme pour boucler un exercice 2017 quoi qu’il arrive historique. Avec cette 143e finale, il s’adjuge son 94e trophée en carrière (le 27e en Masters 1000) égalant au passage Ivan Lendl. Seul Jimmy Connors reste devant avec 109 titres. Le maestro n’a pas encore dit adieu à la première place mondiale en fin d’année. Néanmoins, Rafael Nadal conserve un bon matelas avec 1960 points d’avance après cette semaine à Shanghai. Mais l’espoir est toujours présent, reste à savoir s’il sera capable d’enchaîner Bâle, Bercy et le Masters de Londres. En attendant, il doit savourer cet « ascendant » pris sur son meilleur ennemi avec une cinquième victoire consécutive, dont trois de suite sans perdre un seul set.



Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.