Accueil ATP ATP - Rome Monfils : "J'ai envie de bien faire, trop peut-être"

Monfils : « J’ai envie de bien faire, trop peut-être »

-

On ne va pas déja tirer sur l’ambulance mais force est de constater que Gaël Monfils semble être arrivé à Rome peu préparé. Vu le niveau proposé, on penche plutôt pour cette explication.

Le Tricolore préfère lui avancer l’idée du stress :  » Je n’ai jamais bien joué sur ce tournoi. Je le sais. Je le ressens. Je ne suis pas bien, là, c’était tellement mauvais. Cela fait deux jours que je ressens du stress pourtant j’ai envie de bien faire, trop peut-être. Premier point du match, je fais un ace à 212 km/h... sur deuxième balle ! Ce n’est que du stress. Je sens pas mes frappes, mes coups ne partent pas, je suis loin, je n’arrive à rien, je subis. C’est très étrange, dès que j’arrive ici, ça ne le fait pas. ».

On aime beaucoup la « Monf » mais le coup de la panne mentale et non « électrique » est un refrain régulier pour expliquer une performance indigne de son niveau et de ses ambitions.

D’autant plus que son adversaire du jour, le « terrible allemand » Dominik Köpfer, 97ème à l’ATP présentait un palmarès « ridicule » sur terre avant d’arriver à Rome.

Instagram
Twitter