AccueilATPBlake : "Je serai toujours inquiet lorsque je serai face à un...

Blake : « Je serai toujours inquiet lorsque je serai face à un policier »

-

Depuis plus d’une semaine, la mort de George Floyd a enflammé les Etats‐Unis avec de nombreuses émeutes et mani­fes­ta­tions dans l’ensemble du pays. James Blake n’a pas manqué de faire part de son indi­gna­tion, lui qui avait été agressé à tort par un poli­cier en marge de l’US Open en 2015 proche de son hôtel à Manhattan. « Je vois quelqu’un courir vers moi. Je me suis dit que ça devait être un fan, qu’il allait me dire qu’il m’avait déjà vu jouer, qu’il avait assisté à un match ou que son fils jouait au tennis, se souvient l’Américain dans les colonnes de tennis.com. J’étais souriant avec les bras le long du corps. »

Problème, l’Américain avait été iden­tifié par erreur comme un suspect dans une affaire de fraude à la carte de crédit. La vidéo montre l’officier l’attrapant par le bras et le jetant au sol, face contre terre. « Cela m’attriste de voir que ce genre de compor­te­ments poli­ciers existent encore et que cette bruta­lité vise toujours la commu­nauté noire, commente l’an­cien quatrième joueur mondial. J’aimerais que ça change mais pour dire la vérité, je crois que je serai toujours inquiet lorsque je serai face à un policier. »

Le poli­cier qui l’avait agressé et mis au sol avait écopé de cinq jours de vacances. L’actuel direc­teur de Miami n’arrive toujours pas à comprendre un tel verdict : « Je ne pense pas que quelqu’un comme lui devrait avoir un tel badge. » Enfin, il pense qu’il va bientôt expli­quer la situa­tion à ses filles de six et sept ans : « Je ne leur ai pas montré la vidéo de mon arres­ta­tion, car je ne sais pas si elles compren­draient encore. Avec ce qui a été diffusé la semaine dernière, ma femme et moi commen­çons à réflé­chir au moment où nous allons commencer à parler avec elles de ces ques­tions, de la bruta­lité poli­cière, du racisme et de ce qui se passe dans ce pays. »

Instagram
Twitter