Accueil ATP Le big data, Toni Nadal n’y croit pas

Le big data, Toni Nadal n’y croit pas

-

On voit fleu­rir sur le cir­cuit comme c’est le cas dans d’autres dis­ci­plines, des « sta­tis­ti­ciens ». Ces amou­reux des chiffres et de l’a­na­lyse intègrent même cer­tains teams de grandes stars pour per­mettre de mieux pré­pa­rer les matchs. 

Ce phé­no­mène est assez nou­veau dans le ten­nis, il est aus­si lié à l’a­mé­lio­ra­tion de cer­tains outils qui per­mettent d’a­voir beau­coup plus de données. 

Cette situa­tion ne semble pas être au goût de Toni Nadal qui est plu­tot un entrai­neur dit « old fashion » : « J’ai tou­jours été inté­res­sé par les gens. Aujourd’hui, les ordi­na­teurs crachent d’in­nom­brables sta­tis­tiques sur un joueur. L’œil vif du for­ma­teur est rem­pla­cé et n’est plus entraî­né. C’est un pro­blème pour moi. De tels déve­lop­pe­ments sont un dan­ger pour la socié­té. Dans la vie, la per­sé­vé­rance, le tra­vail achar­né, la rési­gna­tion, la dis­ci­pline et le res­pect passent avant tout. Après cela, la tech­no­lo­gie est la bienvenue.

Instagram
Twitter