AccueilATPPaolo Lorenzi tire sa révé­rence à 39 ans : « C’est étrange car…

Paolo Lorenzi tire sa révérence à 39 ans : « C’est étrange car je sais qu’une partie de ma vie est terminée »

-

Né en 1981, comme un certain Roger Federer, Paolo Lorenzi a annoncé la fin de sa magni­fique carrière à la suite de sa défaite ce mercredi au deuxième tour des quali­fi­ca­tions de l’US Open face à Maxime Janvier (4–6, 3–6).

Inusable combat­tant et lauréat de son premier titre à plus de 34 ans, à Kitzbuhel en 2016, l’Italien va donc ranger les raquettes au placard après 18 ans de carrière. Droitier au revers à deux mains et aux cris parti­cu­liè­re­ment recon­nais­sables, Paolo est parvenu jusqu’à la 33e place mondiale en 2017. Son meilleur résultat en Grand Chelem restera un huitième de finale à l’US Open en 2017 face au futur fina­liste Kevin Anderson.

Interrogé par nos confrères de Puntodebreak, le vétéran trans­alpin s’est exprimé sur cette « petite mort ». « Tout deve­nait de plus en plus compliqué et j’ai subi quelques bles­sures en début d’année. J’étais conscient que mon corps ne se compor­tait plus comme avant, il faut savoir quand il est temps de mettre fin à sa carrière. Dans chaque match, j’ai essayé de me battre jusqu’au bout, jusqu’à la dernière chance que j’avais : je pense que c’est un bon souvenir de moi. J’ai choisi New York pour prendre ma retraite parce que chaque fois que je viens ici, je suis heureux… main­te­nant je me sens étrange. C’est étrange car je sais qu’une partie de ma vie est terminée, bien sûr la meilleure partie, mais j’ai aussi eu de la chance. Ma passion est devenue mon métier : je ne peux pas demander mieux. Je suis égale­ment heureux car j’ai toujours donné le meilleur de moi‐même. Quand j’étais jeune, mon rêve était de devenir un joueur de tennis profes­sionnel. J’ai réussi. »

Bon vent, Paolo !

Instagram
Twitter