AccueilExhibitionL'Adria Tour, c'est jet privé à gogo, embrassades et Djokovic spirit

L’Adria Tour, c’est jet privé à gogo, embrassades et Djokovic spirit

-

Finalement, on a bien l’im­pres­sion que certains joueurs s’ac­com­modent vrai­ment de la situa­tion actuelle et se soucient guère de « sauver » leur saison offi­cielle. L’Adria Tour, qui reste une idée qu’il faut soutenir, donne réel­le­ment cette impression. 

Les stars sont reçues sur le tarmac avec en toile de fond un jet privé, Novak Djokovic les accueille comme un chef d’Etat et les commen­taires des invités sont tous élogieux. « Je suis telle­ment heureux de venir en Serbie, cela va être génial de jouer face aux meilleurs joueurs du monde », a expliqué Alexander Zverev, un discours repris en coeur par Dominic Thiem, tout juste confirmé à l’UTS de Patrick Mouratoglou et qui va cumuler les deux épreuves : « Je pense que je serai affuté car j’ai déjà joué chez moi en Autriche, mais ce sera diffé­rent en Serbie car ce sera face aux meilleurs joueurs de la planète. »

Affranchi de règle­ments ou de contraintes liées à un circuit, le stars du Tour se font plaisir pendant que les autres triment toujours. Le tennis vit une drôle de période.