AccueilInsolite"Le film de Roger Federer passe sous silence un moment très délicat...

« Le film de Roger Federer passe sous silence un moment très délicat de sa carrière, lors­qu’il a essayé d’être un méchant hargneux sur le court parce qu’il pensait que c’était ainsi que se compor­tait un joueur mâle alpha » explique le jour­na­liste Peter Bradshaw

-

Certains jour­na­listes ont pu voir en avant première le docu­men­taire sur Roger Federer. Les plus connais­seurs regrettent qu’il soit centré sur une courte période de sa vie rendant le film un peu indi­geste alors même que la carrière du Suisse est immense. C’est le cas du jour­na­liste du quoti­dien de The Guardian qui ne se gêne pas, déçu par ce qu’il a vu.

« Federer a un charme impar­fait et appa­raît ici – dans le monde sans relief des SUV, des jets privés, des hôtels de luxe et des salles de récep­tion – comme le plus détendu et le plus facile à vivre de tous les galac­tiques du tennis qui appa­raissent devant la caméra avec lui. Mais le film passe sous silence un moment très délicat de sa carrière – un biopic holly­woo­dien pour­rait même en faire la crise centrale de sa vie : lors­qu’il a essayé d’être un méchant hargneux sur le court parce qu’il pensait (briè­ve­ment) que c’était ainsi que se compor­tait un joueur mâle alpha. « J’ai essayé… c’était de la comédie… ce n’était pas ma person­na­lité ». Quand a‑t‐il commencé à faire semblant ? Quand l’a‐t‐il aban­donnée ? Qui l’a conseillé ? Un sujet poten­tiel­le­ment fasci­nant est prati­que­ment ignoré ici.