AccueilLe blog de la rédac'Que dire...Que Federer

Que dire…Que Federer

-

Les hommages se succèdent et ils se ressemblent. 

Le tennis a perdu une idole, un mentor, une certaine idée du jeu. 

C’est grâce à lui que We Love Tennis est né, sans le talent du Suisse, je n’aurai jamais eu l’idée en 2007 de lancer l’aven­ture d’un maga­zine gratuit puis d’un site web. 

En effet, il fallait pouvoir rendre le maitre acces­sible au plus grand nombre pour qu’il inspire le joueur de club, le passionné et bien plus que ça. 

Je ne sais pas si le chal­lenge a été relevé mais je sais que Roger nous a permis de traverser toutes ses années avec bonheur, joie et quelques décep­tions aussi. 

Je me souviens d’un moment parti­cu­lier. Nous sommes à Monté‐Carlo sur la rampe qui mène au centre média le long du village VIP. Je suis en veston bleu marine et je ressemble à un bon commer­cial qui attend un client. Je papote tran­quille­ment avec Stéphane Simian qui travaille pour Rolex quand je vois que le maestro foncé vers nous comme une balle. 

Croyant que je fais partie du staff de la marque suisse, Roger me serre alors la main et me dit : « Alors comment ça va »

Evidemment, je me sens vite de trop, et surtout pas à ma place. Je remercie poli­ment l’as­sis­tance et revient rapi­de­ment au centre de presse. 

J’explique le tout à mon colla­bo­ra­teur Loic Revol qui me regarde bouche bée, il faut dire qu’il voue un véri­table culte pour le Maestro. Cette après‐midi, alors qu’il ne fait plus partie de notre team mais qu’il est forcé­ment rester un membre de la famille, il m’a juste envoyé un sms qui résu­mait l’évè­ne­ment de ce jeudi 15 septem­brre : « Laurent, je suis au fond du trou »