AccueilOpen d'AustralieSa finale perdue de l'Open d'Australie, Thiem a bien voulu l'expliquer de...

Sa finale perdue de l’Open d’Australie, Thiem a bien voulu l’expliquer de l’intérieur, un vrai document

-

Partenaire de la marque Red Bull, Dominic Thiem a bien voulu commenter de l’in­té­rieur sa finale perdue de l’Open d’Australie au début de l’année face à Novak Djokovic. L’exercice est simple puisque l’Autrichien commente chaque set de l’in­té­rieur. Nous avons donc traduit l’in­té­gra­lité du texte.

1er set : 4–6
« La perte du première set me fait mal. Contre un gros joueur comme Djokovic encore plus. La pause m’aide à rela­ti­viser. Je respire profon­dé­ment, j’ana­lyse, je sais que c’était serré. »

2ème set : 6–4
« Djokovic est main­te­nant là où je le veux : il se débat avec lui‐même, ne joue pas bien. Je dois rester calme, jouer concentré et le garder dans cette situa­tion aussi long­temps que possible. Plus encore qu’avec mes propres erreurs, j’es­saie d’être aussi calme que possible même avec les siennes. »

3ème set : 6–2
« Je suis dans la zone : pas de creux notables, juste du tennis. J’ai mal jouer à un jeu, donner deux ou trois points mais cela ne me dérange pas. Je connais mes forces qui m’ont amené jusqu’ici. Les erreurs sont vite oubliées. Je cherche juste ma chance de faire le point suivant. »

4ème set : 3–6
« Je suis sur le terrain depuis plus de trois heures. Je suis un peu seul. Heureusement, j’ai ma « box » vers laquelle je peux me tourner : mon coach, ma famille. Je vois des visages fami­liers, des gens qui croient en moi. Cette énergie me pousse énor­mé­ment à me battre encore et toujours. »

5ème set : 4–6, 6–4, 6–2, 3–6, 4–6
« Off, perdu. Et main­te­nant : le vide ! Remise des prix, presse, enga­ge­ments. Pas très agréable. Je me sens mal pendant cinq jours. Mais alors je peux tout classer correc­te­ment : j’ai joué incroya­ble­ment contre le numéro 1 mondial, huit fois vain­queur du tournoi. »

Instagram
Twitter