Accueil Open d’Australie Sa finale per­due de l’Open d’Australie, Thiem a bien vou­lu l’ex­pli­quer de…

Sa finale perdue de l’Open d’Australie, Thiem a bien voulu l’expliquer de l’intérieur, un vrai document

-

Partenaire de la marque Red Bull, Dominic Thiem a bien vou­lu com­men­ter de l’in­té­rieur sa finale per­due de l’Open d’Australie au début de l’an­née face à Novak Djokovic. L’exercice est simple puisque l’Autrichien com­mente chaque set de l’in­té­rieur. Nous avons donc tra­duit l’in­té­gra­li­té du texte.

1er set : 4–6
« La perte du pre­mière set me fait mal. Contre un gros joueur comme Djokovic encore plus. La pause m’aide à rela­ti­vi­ser. Je res­pire pro­fon­dé­ment, j’a­na­lyse, je sais que c’é­tait serré. »

2ème set : 6–4
« Djokovic est main­te­nant là où je le veux : il se débat avec lui‐même, ne joue pas bien. Je dois res­ter calme, jouer concen­tré et le gar­der dans cette situa­tion aus­si long­temps que pos­sible. Plus encore qu’a­vec mes propres erreurs, j’es­saie d’être aus­si calme que pos­sible même avec les siennes. »

3ème set : 6–2
« Je suis dans la zone : pas de creux notables, juste du ten­nis. J’ai mal jouer à un jeu, don­ner deux ou trois points mais cela ne me dérange pas. Je connais mes forces qui m’ont ame­né jus­qu’i­ci. Les erreurs sont vite oubliées. Je cherche juste ma chance de faire le point suivant. »

4ème set : 3–6
« Je suis sur le ter­rain depuis plus de trois heures. Je suis un peu seul. Heureusement, j’ai ma « box » vers laquelle je peux me tour­ner : mon coach, ma famille. Je vois des visages fami­liers, des gens qui croient en moi. Cette éner­gie me pousse énor­mé­ment à me battre encore et toujours. »

5ème set : 4–6, 6–4, 6–2, 3–6, 4–6
« Off, per­du. Et main­te­nant : le vide ! Remise des prix, presse, enga­ge­ments. Pas très agréable. Je me sens mal pen­dant cinq jours. Mais alors je peux tout clas­ser cor­rec­te­ment : j’ai joué incroya­ble­ment contre le numé­ro 1 mon­dial, huit fois vain­queur du tournoi. »

Instagram
Twitter