Accueil US Open Ils peuvent semer le trouble à l'US Open : Gaël Monfils (3/5)

Ils peuvent semer le trouble à l’US Open : Gaël Monfils (3/5)

-

Privé de plusieurs têtes de série (Nadal, Del Potro etc…), l’US Open 2014 pourrait bien réserver de belles surprises. À quelques jours de la dernière levée du Grand Chelem de la saison, la rédaction de Welovetennis a sélectionné cinq joueurs hors du Top 10 qui auront de beaux arguments à faire valoir à Flushing Meadows. Aujourd’hui, Gaël Monfils fait le show.

Sa fiche d’identité
Gaël Monfils
Français

27 ans
Droitier, revers à deux mains
1,93m pour 80 kg
22e joueur mondial (au 18 août 2014)
Meilleur classement : 7e (en avril 2011)
Meilleur parcours en Grand Chelem : Demi-finale à Roland Garros 2008

Son année 2014
Revenu de nulle part après une succession incessante de pépins physiques, Gaël Monfils a eu à coeur cette saison de renouer avec ses fondamentaux : le spectacle allié aux résultats. Ca a débuté très, très fort pour le Français qui a atteint la finale à Doha et conquis le titre à Montpellier pour ses trois premiers tournois. Le seul homme à l’avoir vaincu sur ces compétitions ? Rafael Nadal (Doha en finale et Open d’Australie au troisième tour). Pas de quoi rougir donc. Malgré un gros passage à vide lors de la saison sur terre qui a suivi où seule une demi-finale à Bucarest est venue éclaircir le tableau, c’est un Gaël Monfils de gala qui s’est présenté à Roland Garros. Le Parisien a littéralement fait vibrer le public Porte d’Auteuil, s’offrant des rencontres épiques face à Fabio Fognini au troisième tour et Andy Murray en quarts, où il finit par perdre d’une façon qui aujourd’hui encore peut faire enrager. Eliminé au deuxième tour de Wimbledon par Jiri Vesely, il n’a jusqu’ici pas non plus réalisé une tournée américaine qui restera dans les annales pour préparer l’US Open. Mais qui sait, peut-être qu’un Roland bis peut se profiler ?

Ses précédents matches contre le Top 10
Comme Marin Cilic et Ernests Gulbis dont nous avons parlé jusqu’ici, Gaël Monfils présente bien évidemment un bilan défavorable face aux joueurs du top 10. Il compte en effet 23 victoires pour 52 défaites dans sa carrière contre les meilleurs. Cela reste supérieur en termes de victoires aux deux précédents larrons dont nous avons décortiqué le bilan, ceci dit. Cette saison en revanche, Gaël a été confronté par six fois aux dix meilleurs joueurs mondiaux, pour une seule victoire (sur Richard Gasquet à Montpellier). Quant à ses 23 victoires, elles ont été acquises face à Andy Roddick, James Blake, Ivan Ljubicic, Nikolay Davydenko, Tommy Robredo, David Ferrer, David Nalbandian, Fernando Gonzalez, Rafael Nadal, Fernando Verdasco, Andy Murray, Roger Federer, Tomas Berdych et Richard Gasquet. De jolis noms, oui, mais jamais en revanche Gaël n’a dominé Novak Djokovic…

Son truc en plus
C’est son grain de folie. Capable de lui faire gagner un match comme de le lui faire perdre, ce petit « on ne sait quoi » qui en fait le showman le plus réputé du circuit sur le court est indéniablement un argument qui pèse dans ses matchs. Son agilité et sa rapidité sont presque sans égal vu son élasticité, et il s’agit de l’un des rares joueurs avec Novak Djokovic à être capable de glisser sur dur. Ce qui peut à la fois l’exposer fortement aux blessures, mais aussi lui donner un avantage quand il vient au filet et quand il défend à l’US Open.

Ce qu’ils en disent

Novak Djokovic, après l’avoir battu à Toronto cette saison : « Gaël est probablement le seul gars au monde, le seul joueur de tennis, pour lequel je serais prêt à payer un ticket pour aller le voir en match. Il adore sauter de partout, glisser… Il est carrément imprévisible. Vous ne pouvez jamais savoir quel sera son prochain déplacement, vous ne pouvez pas anticiper ses mouvements. C’est aussi pour ça qu’il est si intéressant ! »

Andy Murray, avant de l’affronter à Roland Garros cette saison : “Gaël, il est comme ça : chaque année, il joue son meilleur tennis à Roland Garros, ici. Il adore jouer devant son public. Ça va être un match palpitant, avec de longs échanges. D’autant que ça fait un moment que nous ne nous sommes pas joués. J’attends ce match avec impatience ! C’est un athlète remarquable, certainement le meilleur athlète que nous ayons sur le circuit. Il se déplace très bien, sourit toujours sur le court… Déjà lorsqu’il jouait devant 45 personnes à 10-11 ans, je me rappelle qu’il essayait de tirer partie du public (rires) ! »

C’est la période des soldes chez Tennis-Point.fr !

Instagram
Twitter