AccueilActualitéLa semaine du joueur - Parole de coach ! (3/5)

La semaine du joueur – Parole de coach ! (3/5)

-

C’est la semaine du JEU et du JOUEUR sur Welovetennis ! Au programme, inter­views, articles et vidéos sur ce qui fait la passion du tennis, ses problèmes, la manière dont vous la vivez au quoti­dien et ce qui la provoque. Place au rôle du coach et à la forma­tion – oui, ce gars qui tente de vous faire progresser tant bien que mal !

Bastien est respon­sable du pôle féminin à l’ISP Academy, près d’Antibes. Jeune coach, il vous raconte son vécu, ses espoirs, son quoti­dien et son expé­rience dans le cadre de cette « semaine du joueur » sur Welovetennis. Une série en six épisodes, aux côtés d’une de ses joueuses, Agnes, une Danoise de 12 ans, plus jeune pension­naire de l’aca­démie, qui veut devenir profes­sion­nelle. En un an, cette jeune fille est passée d’un niveau de 301 à des victoires sur des adultes clas­sées 5/6… Pour Agnes, c’est le moment de se frotter au gratin mondial ! 

Episode 1 : De Sartrouville à Odessa
Episode 2 : Agnes, des rêves et des moyens !

Episode 3 : L’événement !

Les objec­tifs étaient simples : que ma petite arrive armée physi­que­ment et menta­le­ment pour tenir le coup sur terre‐battue contre des joueuses tech­ni­que­ment et physi­que­ment plus fortes. Aucune attente de perfor­mances, de résul­tats. Elle, comme moi, nous avons les yeux en face des trous : on sait qu’elle est dans une année de travail qui est primor­diale pour sa progres­sion future. Elle n’est pas « sensée bien jouer », elle apprend et, surtout, on travaille, on déve­loppe, sans viser de perf’ ou de titres. Pas d’at­tentes sur le court, à part celle de croire en elle et de le montrer avec un code de conduite précis, puis de mettre en place certaines choses bossées à l’entraînement, qu’elle gagne ou qu’elle perde. Si elle reste dans sa ligne de conduite, elle gagnera tôt ou tard, de toute façon.

« Difficile de totalement contrôler ce qui se passe dans sa tête de gamine de 12 ans qui se voit pour la première fois de sa vie invitée du tableau final de ce gros tournoi international… »

Pour l’aspect mental (rappelez‐vous l’épisode 2), il fallait faire en sorte qu’elle ne pense pas à l’événement en lui‐même, qu’elle ne cherche pas à justi­fier sa WildCard ou sa place dans tout ça, mais qu’elle se concentre vrai­ment sur son jeu, sur son tennis. Pour cela, malheu­reu­se­ment et malgré bon nombre de discus­sions et d’échanges destinés à la rassurer, diffi­cile de tota­le­ment contrôler ce qui se passe dans sa tête de gamine de 12 ans qui se voit pour la première fois de sa vie invitée du tableau final de ce gros tournoi inter­na­tional. Et, qui plus est, une des plus jeunes joueuses du tournoi alors qu’elle jouait encore sage­ment au tennis deux fois par semaine à peine il y a 10 mois de ça. Pour couronner le tout, son agent se déplace pour la voir sur le court en compé­ti­tion, ça aussi pour la première fois. Elle me dit que ça ne lui fait rien, que tout est okay. Je n’en crois pas un mot.

« Nous n’allions pas faire des miracles en quatre semaines ; elle est plus jeune et un peu frêle, il va falloir jouer avec ça ! »

Pour ce qui est de la partie physique, c’est autre chose. Bien sûr, nous n’allions pas faire des miracles en quatre semaines ; elle est plus jeune et un peu frêle, il va falloir jouer avec ça ! Alors on a mis l’accent sur des aspects tactiques qui pour­raient l’aider à compenser son manque tempo­raire de vitesse et de puis­sance. Et, ça tombe bien, le jeu sur terre battue est une mine d’or pour ça ! Tenir ses diago­nales plus long­temps que d’habitude afin de construire plus patiem­ment et se donner du temps, ouvrir moins d’angles, mini­miser les distances de repla­ce­ment. Donner légè­re­ment plus de volume à ses trajec­toires, non seule­ment pour avoir un peu plus d’impact sur l’ad­ver­saire grâce à la terre, mais aussi pour se donner du temps et garder le contrôle de ses frappes. Ne pas hésiter à varier avec des coups qu’elle maîtrise plutôt bien, comme les frappes courtes/croisées et les amor­ties, les slices… elle devra brouiller les pistes.

Les derniers matchs d’entraînement précé­dant le départ furent concluants, même plutôt épatants, je dois dire. Son appli­ca­tion et respect des consignes étaient au‐dessus de mes espé­rances. J’ai hâte de voir mon David défier les Goliath du tableau !

A suivre… Episode 5 demain, vendredi !

Tennis-Point.fr la réfé­rence pour trouver le produit tennis qu’il vous faut.