AccueilATPATP - BarceloneNadal se rassure… un peu

Nadal se rassure… un peu

-

Rafael Nadal s’en sort malgré de grosses diffi­cultés (3–6, 6–2, 6–4) face à Ilya Ivashka. Le grand serveur biélo­russe qu’on n’imagine pas forcé­ment à l’aise sur terre battue, ni au niveau avec sa 111e place, réalise pour­tant un beau début de saison sur la surface, avec un quart de finale à Marbella et ce tournoi de Barcelone où il atteint le second tour après être sorti des qualifications.

Nadal a été breaké d’entrée, il a fait beau­coup de fautes et a connu des diffi­cultés au service tandis qu’Ivashka s’est montré surpre­nant dans sa résis­tance face au jeu de l’Espagnol. Nadal en grande diffi­culté et trop imprécis fini par craquer une deuxième fois à 5–3 contre lui. Ivashka gagne le premier set 6–3, devant un public barce­lo­nais forcé­ment un peu choqué face à cette déroute. Un scénario que personne ne prévoyait après son parcours à Monte‐Carlo certes un peu déce­vant mais où il avait quand même eu des faci­lités dans les premiers tours.

Le second set débute bien mieux pour le Majorquin qui break d’entrée le Biélorusse. Un break confirmé ensuite pour mener 2–0. Nadal tient désor­mais mieux son service, avec un jeu blanc pour arriver à 3–1 par exemple. Bien plus décisif, il break une seconde fois pour arriver à 4–1. Il conclu alors tran­quille­ment le second set 6–2.

Le troi­sième set démarre de manière équi­libré, chacun remporte son service, Nadal manque toujours d’impact et fait trop peu de coups gagnants, Ivashka lui impres­sionne notam­ment dans ses dépla­ce­ments. Mais à 3–3, l’Espagnol fait craquer le Biélorusse sur son service pour breaker et passer en tête 4–3. Sur sa deuxième balle de match, Rafael Nadal peut souf­fler devant son public, il s’en sort 3–6, 6–2, 6–4, en plus de deux heures de jeu. 

En huitièmes de finale, il affron­tera Cristian Garin ou Kei Nishikori. Un nouveau bon test pour le roi de Barcelone. 

Instagram
Twitter