AccueilATPATP - Indian WellsGulbis " Je pense pouvoir battre Nadal"

Gulbis  » Je pense pouvoir battre Nadal »

-

Ernests Gulbis continue d’étonner ! En prenant le dessus sur la tête de série numéro 20 Andreas Seppi, Gulbis s’est qualifié pour les huitièmes de finale du tournoi d’Indian Wells. Au‐delà de la victoire, c’est une série folle qui se pour­suit pour lui. Une série de 13 victoires en 17 jours. En huitième de finale, c’est un véri­table chal­lenge qui se dresse sur sa route en la personne de Rafael Nadal.

Si Gulbis réalise une série de bons résul­tats sur dur, deux ques­tions se posent tout de même. En premier lieu, qu’en est‐il de son état physique ? Issu des quali­fi­ca­tions, il a déjà disputé 13 sets depuis le début du tournoi d’Indian Wells. Le temps passé à batailler sur le court doit inévi­ta­ble­ment peser. L’autre inter­ro­ga­tion majeure porte sur sa capa­cité ou non à éliminer les tous meilleurs. En ce début de saison, le Letton a rencontré deux joueurs du top 10 : Tomas Berdych et Juan Martin Del Potro contre lesquels il s’est à chaque fois incliné.

Pour autant, comme à son habi­tude, c’est plein de certi­tudes et sans langue de bois que le Gulbis a répondu aux diffé­rentes ques­tions qui lui ont été soumises en confé­rence de presse :

Sur sa victoire sur Seppi :

“J’aurais dû gagner plus faci­le­ment. […] J’ai mieux joué que lui dans le premier set. J’ai mieux joué que lui pendant tout le match, je crois. C’est juste que le premier match m’a menta­le­ment détruit, voilà ce qui est arrivé. »

Sur son prochain match contre Nadal :

« Je pense pouvoir gagner. […] Je veux jouer le plus de matches possibles contre ces meilleurs joueurs. Tôt ou tard, je gagnerai quelque chose et cela m’apportera une dose de confiance supplé­men­taire. […] J’aime jouer contre lui car le poids et l’effet de sa balle sont bons pour mon timing. Je n’aime pas quand l’adversaire joue à plat et profond. J’aime les adver­saires qui liftent, les balles qui rebon­dissent haut. C’est plus facile pour moi de les contrôler. Honnêtement, j’aime l’affronter. J’ai joué des matches disputés contre lui. Notamment un match en trois sets, dans lequel j’ai manqué d’expérience, de forme et de tout et il a fini par me détruire. Je sais comment il joue. Et bien sur c’est un grand joueur, mais honnê­te­ment, si je joue mon meilleur tennis, je peux le battre. »

Sur son niveau de jeu :

« J’ai besoin de battre ces joueurs qui sont classés entre la 20ème et la 100ème place plus faci­le­ment que je ne l’ai fait aujourd’hui. »

Une décla­ra­tion qui s’ins­crit dans la lignée de ses propos tenus à Delrey Beach il y’a deux semaines : 

« A un moment donné, j’en avais marre de voir qui était dans le top 100. Il y a des gars qui y sont, je ne sais même pas qui ils sont, je n’ai jamais entendu parler d’eux. Il y en a, fran­che­ment, malgré tout mon respect, qui ne savent pas jouer au tennis. Je ne sais pas comment ils ont fait pour être dans le top 100. C’est diffi­cile, mais je pense que je suis bien meilleur qu’eux et je veux me le prouver à moi‐même par le clas­se­ment aussi.. »

Gulbis « croit pouvoir » battre Nadal
Gulbis « aurait dû » gagner plus facilement
Gulbis pour Nadal

Article précédentKerber, merci coach !
Article suivantNadal désolé pour Mayer