AccueilUS OpenMedvedev (au sujet de l'emprisonnement en Russie de la basketteuse Brittney Griner)...

Medvedev (au sujet de l’emprisonnement en Russie de la basket­teuse Brittney Griner) : « La loi c’est la loi. Au final, cette affaire a des simi­li­tudes avec celle concer­nant le forfait de Djokovic »

-

Daniil Medvedev est certai­ne­ment l’un des cerveaux du tour. Face aux médias, le Russe n’a pas peur, et il sait manier la langue de bois s’il le faut mais aussi faire un peu d’hu­mour pour détendre l’atmosphère. 

Ce lundi, en confé­rence de presse, comme le contenu de son match avait peu d’in­térêt, on lui a un peu « sauté » dessus et notam­ment au sujet de l’af­faire liée à la basket­teuse améri­caine Brittney Griner, arrêtée en Russie pour déten­tion de marijuana. 

Au lieu de s’emballer, le Russe a joué aux « échecs » avec son inter­lo­cu­teur le renvoyant en face de ces propres inter­ro­ga­tions, du grand art.

« Oui, bien sûr, j’en ai entendu parler de cette affaire mais je n’en connais pas tous les détails. Je veux dire, la situa­tion n’est certai­ne­ment pas facile, je veux dire, quand quel­qu’un va en prison. Je pense que c’est tout à fait compa­rable à d’autres situa­tions, comme celle de Novak Djokovic. Vous savez, il ne pouvait pas entrer dans le pays pour une raison ou une autre, des lois diffé­rentes. Nous ne pouvons dire si cette loi a du sens ou pas d’au­tant que les Américains peuvent revenir sans le vaccin alors que Novak ne peut pas venir ici et il ne veut pas vivre aux USA. Il veut juste jouer le tournoi de tennis et rentrer chez lui en Serbie. C’est donc la même chose. Je ne connais pas la situa­tion exacte, mais je pense que si elle avait vrai­ment – était‐ce de la mari­juana ? Je ne me souviens pas de ce que c’était, alors j’ai envie de vous répondre qu’une loi est une loi. »