Accueil Open d'Australie Des courts beaucoup plus lents ?

Des courts beaucoup plus lents ?

-

Après deux premières journées sur l’Open d’Australie, plusieurs joueurs ont remarqué que les conditions de jeu étaient plus lentes que les années précédentes. Pour Daniil Medvedev, difficile vainqueur de son premier match face à Frances Tiafoe, la météo est en partie responsable : « Il faisait froid aujourd’hui. Ce n’était pas non plus glacial, mais il ne faisait pas chaud. Du coup, la balle n’était pas trop rapide et il m’a fallu un peu de temps pour l’accélérer. Je suis quand même plus à l’aise lorsque la température est plus élévée. J’ai dû m’adapter tactiquement. Les conditions à Melbourne changent de jour de jour, » a déclaré justement le joueur Russe qui commence à apprivoiser les conditions australiennes.

Pour le Français Pierre-Hugues Herbert, sorti gagnant d’un match marathon de 4h, la météo n’est pas seule coupable : « Les conditions sont assez particulières par rapport aux autres années. Les courts sont beaucoup plus lents, les balles ne sont rapides que deux jeux et on a joué sous 18 degrés. Ce sont des conditions où il faut être un peu plus patient. »

Instagram
Twitter