Accueil WTA Safina : "Le tennis m'a déçu"

Safina : « Le tennis m’a déçu »

-

Dinara Safina a livré un témoignage à la fois poignant et intéressant dans les colonnes du Guardian. La Russe reste l’une des numéros 1 mondiales à ne pas avoir remporté un titre du Grand Chelem malgré trois finales (une à Melbourne en 2009 et deux à Roland-Garros en 2008 et 2009). « Si je pouvais recommencer ma carrière depuis le début, peut-être que je jouerais à nouveau au tennis, mais je n’ai pas envie de retourner sur le circuit, a confié la soeur cadette de Marat Safin. C’est quelque chose de très profond. Je pense que le tennis m’a déçu d’une certaine manière. Une fois numéro 1 mondiale, je pensais que ma vie serait différente. Mais une fois que tu y arrives et que tu réalises que ce n’est pas ce dont tu as rêvé, alors tous tes rêves s’écroulent. Je ne pouvais pas gérer mes émotions et c’est la raison pour laquelle c’était difficile pour moi. J’ai toujours rêvé d’être célèbre, d’être numéro 1 mondiale et tout ça, mais soudain, j’ai ressenti trop de pression d’être là. Je ne m’y attendais pas. Je pensais que ça allait être amusant, c’était vraiment le contraire. Tout le monde veut te battre. »

« Je veux apprendre aux joueuses à ne pas faire les mêmes erreurs que moi »

La vice-championne olympique de Pékin en 2008 revient ensuite sur la fracture concernant son absence d’un titre du Grand Chelem : « On entend tous les jours les mêmes questions dans toutes les interviews : «  Quand allez-vous gagner votre premier Grand Chelem  ?  » Je répondais : «  Pensez-vous que je ne veux pas gagner un Grand Chelem ?  » C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me battre avec ça, c’est quelque chose qui me dérangeait vraiment, qui était douloureux parce que je voulais vraiment en gagner un. »

Enfin, celle qui a été numéro 1 mondiale en 2009 souhaite aider avec son expérience : « Avec les expérience que j’ai vécues, je ne veux pas que les joueuses que j’entraîne le ressentent. Je veux qu’elles comprennent que le tennis peut vous offrir une belle vie. C’est un beau sport. Le tennis n’est pas un combat. Je veux apprendre aux joueuses à ne pas faire les mêmes erreurs que moi. »

Instagram
Twitter