AccueilATPATP - MontréalShapovalov, un karma nommé Nadal

Shapovalov, un karma nommé Nadal

-

Une nouvelle fois battu, ce mardi au premier tour du Masters 1000 de Montréal par l’Australien Alex De Minaur, Denis Shapovalov a enre­gistré devant son public une neuvième défaite sur ses dix derniers matchs. Seule la victoire presque ines­pérée (mené deux sets à un et breaké dans le 4e set) face au Français Arhtur Rinderknech au premier tour de Wimbledon ne vient pas tota­le­ment noircir le tableau.

Pour tenter d’ex­pli­quer en partie cette terrible période, il faut remonter au 12 mai dernier à Rome lorsque le Canadien s’était extasié, ou en tout cas gran­de­ment féli­cité, d’avoir obtenu le scalp d’un Rafael Nadal en souf­france et au bord de l’abandon à cause d’un pied en lambeau. 

Depuis, l’ac­tuel 22e mondial semble avoir perdu sa fougue et sa confiance qui faisaient de lui l’un des joueurs les plus impré­vi­sibles certes, mais surtout l’un des plus dange­reux du monde comme en atteste sa demi‐finale disputée en 2021 sur le gazon londo­nien après un tournoi de très haut niveau.

Si parler de « karma Nadal » peut paraître un peu fort au premier abord, les chiffres et les statis­tiques sont malheu­reu­se­ment têtus…