AccueilRoland GarrosLa grosse frayeur de Zverev !

La grosse frayeur de Zverev !

-

Le numéro quatre mondial s’est fait très peur, ce samedi au troi­sième tour de Roland‐Garros. Sur courant alter­natif, il s’im­pose fina­le­ment contre un Tallon Griekspoor accro­cheur, au super tie‐break du cinquième : 6–3, 4–6, 2–6, 6–4, 7–6 après 4h15 de jeu. 

Dès l’en­tame du match, le récent vain­queur du Masters 1000 de Rome a la tête des mauvais jours. Méconnaissable, Zverev pêche dans tous les compar­ti­ments du jeu, et surtout sur son service qui est sa force d’ha­bi­tude. Les coups droits manquent de tran­chant et de préci­sion. La sentence ne se fait pas attendre, il se fait breaker sur sa première mise en jeu (2−0) sans réussir à revenir dans le set.

Si Zverev s’ad­juge les deux sets suivants, c’est sans vrai­ment convaincre. Le Néerlandais baisse en régime. Une fois que Griekspoor commence à prêcher de nouveau son tennis, les choses se compliquent pour Zverev. 

Incapable de hausser son niveau de jeu pour contre­carrer le regain de forme du 25e joueur mondial, il perd logi­que­ment la quatrième manche (6−4) en étant constam­ment en diffi­culté sur sa mise en jeu.

Le cinquième set semble dans la même lignée, mais Griekspoor relance tout seul Zverev en enchaî­nant les fautes gros­sières alors qu’il mène 4–1, double break. L’Allemand revient au meilleur des moments. Le numéro quatre mondial retrouve de la confiance, et défend sa mise en jeu avec auto­rité. Le plus dur est fait, il s’im­pose sans trop de diffi­cultés dans le super tie‐break, 10–3.

Malgré sa confiance affi­chée en confé­rence de presse sur l’issue de son procès qui vient de débuter, peut‐être que l’es­prit de Zverev était para­sité par cet enjeu pendant le match. Le cham­pion olym­pique 2021 n’était pas loin de sortir par la petite porte d’un tournoi où il reste sur trois demi‐finales consécutives.