Accueil ATP – WTA Bastien Fazincani : « En terme de rému­né­ra­tion pour un coach, il n’y…

Bastien Fazincani : « En terme de rémunération pour un coach, il n’y pas de règles »

-

Coach au sein de la French Touch Académie basée au Cap d’Agde, Bastien, que l’on connait bien à We Love Tennis, revient pour nous, sur le fonc­tion­ne­ment entre un entrai­neur et son coach en terme de rému­né­ra­tion et de contrat. Un sujet d’ac­tua­li­té en cette période de Covid‐19 où plu­sieurs coaches ne sont plus payés par leurs joueurs : « Le débat autour de la rému­né­ra­tion des coaches est légi­time, c’est logique qu’il soit reve­nu sur le devant de la scène. Entre ce que je lis et ce que je vis, cela confirme qu’il n’y a pas vrai­ment de règles. Ça m’est arri­vé d’être lié par un contrat avec un fixe et un bonus au résul­tat, mais on peut aus­si démar­rer une col­la­bo­ra­tion sim­ple­ment en se tapant dans la main comme c’est mon cas actuel­le­ment avec Dalma Gálfi (230 wta) et cela dure depuis jan­vier 2019. Tu peux aus­si négo­cier un pour­cen­tage sur le prize money. Tout est pos­sible en fait, tant que les deux par­ties tombent d’accord. Personnellement, dès que la crise du Covid‐19 s’est dura­ble­ment ins­tal­lée, j’ai eu une dis­cus­sion avec ma joueuse, on a posé les choses cal­me­ment niveau spor­tif comme finan­cier. C’est elle‐même qui m’a deman­dé si j’avais besoin d’aide alors que je connais par­fai­te­ment sa situa­tion et les dif­fi­cul­tés qu’elle ren­contre toute l’année. Malgré tout elle est recon­nais­sante du bou­lot que je fais à ses côtés et c’était sa manière de me le mon­trer. Certains diront que j’ai de la chance, d’autres que c’est comme cela que ça doit se pas­ser. Il n’y pas de normes, c’est pour cela que le métier de coach est si com­plexe. Reste qu’en France on est pas trop à plaindre quoi qu’on en dise, les indé­pen­dants on droit à une aide gou­ver­ne­men­tale qui est ce qu’elle est certes. mais qui a tout de même le mérite d’exister. »

Instagram
Twitter