AccueilATPBenoît Paire s’ex­cuse pour son compor­te­ment et évite une sanc­tion de la…

Benoît Paire s’excuse pour son comportement et évite une sanction de la FFT

-

Benoît Paire s’en sort très bien. Sanctionné d’une amende de 5 500€ par l’ATP après son compor­te­ment extrê­me­ment limite lors de son match face au Cerundolo sur le tournoi de Buenos Aires où il avait notam­ment craché sur le court et hurlé des insultes, le Français a évité une sanc­tion de la part du comité d’éthique de la FFT à qui il a envoyé une lettre d’excuse. 

« Les compor­te­ments relevés s’ins­crivent en contra­dic­tion avec les valeurs du tennis rappe­lées dans la Charte d’éthique de la FFT (respect du jeu, des lieux et des équi­pe­ments, des règles, de soi‐même, des autres, des insti­tu­tions […] et de son pays ; fair‐play ; maîtrise de soi). Le Comité note de surcroît que les joueurs de haut niveau, loin d’avoir un statut, une renommée ou des revenus qui les dispen­se­raient de respecter les valeurs du tennis ont au contraire des respon­sa­bi­lités parti­cu­lières dans la promo­tion de ces valeurs, notam­ment à l’égard des jeunes », a écrit le comité dans un communiqué.

Ce dernier appelle « solen­nel­le­ment » le 31e mondial « à adopter à l’avenir une atti­tude davan­tage compa­tible avec l’exem­pla­rité attendue d’un joueur de son niveau » et estime « qu’il n’est pas néces­saire à ce stade de saisir les instances disci­pli­naires compétentes ». 

Conscient des sanc­tions qu’il encou­rait, l’Avignonnais a donc préféré calmer le jeu en adres­sant un mail d’ex­cuse dans lequel il recon­nait « ses manque­ments à la Charte d’éthique ». Le joueur se justifie notam­ment en « invo­quant la crise sani­taire liée au Covid‐19, à l’ori­gine d’une fatigue mentale et d’un manque d’en­traî­ne­ment expli­quant un état de nervo­sité et de tension. » 

Cette nuit, Benoît Paire tentera d’ef­facer ce couac face à la tête de série numéro 1 de l’ATP 500 d’Acapulco, Stefanos Tsitsipas. 

Instagram
Twitter