Accueil Open d’Australie Shapovalov domine Sinner au bout du suspense

Shapovalov domine Sinner au bout du suspense

-

3h55 de bon­heur. S’il y avait un match à ne pas rater lors de ce pre­mier tour, c’é­tait bien celui oppo­sant l’Italien Jannik Sinner au Canadien Denis Shapovalov. C’est fina­le­ment le mieux clas­sé des deux (Shapovalov est 12e mon­dial, Sinner 36e) qui rem­porte ce magni­fique duel en cinq sets : 3–6, 6–3, 6–2, 4–6, 6–4.

Pourtant, le pre­mier set a tour­né en faveur de l’Italien, qui n’a pas concé­dé une seule balle de break. Récitant un ten­nis d’exception, Sinner prend rapi­de­ment l’ascendant sur son adver­saire en pre­nant le ser­vice du Canadien d’entrée de match. Il déroule ensuite son ten­nis pour rem­por­ter ce pre­mier set 6–3 en 40 minutes.

La deuxième manche tourne en faveur du Canadien qui breake à un moment clé (à 4–3 ser­vice adverse). Plus équi­li­bré avec des échanges de très haut niveau, ce deuxième set est rem­por­té  6–3 par Shapovalov en 50 minutes de jeu.

Clairement en baisse de régime, Sinner ne fait pas le poids dans la troi­sième manche rem­por­tée faci­le­ment par le Canadien 6–2. Pouvant s’appuyer sur un ser­vice solide, « Shapo » repasse logi­que­ment devant au score. Sur ce set notam­ment, les der­niers matchs de l’Italien pèsent réel­le­ment sur son jeu et son physique.

On pen­sait alors une fin de match à sens unique tant la domi­na­tion est fla­grante sur cette der­nière manche. Surtout quand Shapo breake d’entrée dans le qua­trième set, lais­sant un Sinner dans l’impasse. Mais l’Italien trouve des res­sources suf­fi­santes pour reve­nir dans le match. Après avoir débrea­ké à 3–2, le 36e mon­dial use son adver­saire, avec notam­ment une réus­site au pas­sing retrou­vée, avant de prendre le ser­vice du Canadien à 5–4 pour lui. Un set rem­por­té en 45 minutes de jeu.

On a donc eu le droit à une der­nière manche pour les dépar­ta­ger. Et Shapovalov est allé cher­cher ce match avec hargne et déter­mi­na­tion. Plus frais que son adver­saire, le Canadien rem­porte le pre­mier match « mara­thon » de cet Open d’Australie, de la plus belle des manières. Il affron­te­ra au deuxième Tour l’Australien Bernard Tomic.

Instagram
Twitter