AccueilOpen d’AustralieShapovalov domine Sinner au bout du suspense

Shapovalov domine Sinner au bout du suspense

-

3h55 de bonheur. S’il y avait un match à ne pas rater lors de ce premier tour, c’était bien celui oppo­sant l’Italien Jannik Sinner au Canadien Denis Shapovalov. C’est fina­le­ment le mieux classé des deux (Shapovalov est 12e mondial, Sinner 36e) qui remporte ce magni­fique duel en cinq sets : 3–6, 6–3, 6–2, 4–6, 6–4.

Pourtant, le premier set a tourné en faveur de l’Italien, qui n’a pas concédé une seule balle de break. Récitant un tennis d’exception, Sinner prend rapi­de­ment l’ascendant sur son adver­saire en prenant le service du Canadien d’entrée de match. Il déroule ensuite son tennis pour remporter ce premier set 6–3 en 40 minutes.

La deuxième manche tourne en faveur du Canadien qui breake à un moment clé (à 4–3 service adverse). Plus équi­libré avec des échanges de très haut niveau, ce deuxième set est remporté  6–3 par Shapovalov en 50 minutes de jeu.

Clairement en baisse de régime, Sinner ne fait pas le poids dans la troi­sième manche remportée faci­le­ment par le Canadien 6–2. Pouvant s’appuyer sur un service solide, « Shapo » repasse logi­que­ment devant au score. Sur ce set notam­ment, les derniers matchs de l’Italien pèsent réel­le­ment sur son jeu et son physique.

On pensait alors une fin de match à sens unique tant la domi­na­tion est flagrante sur cette dernière manche. Surtout quand Shapo breake d’entrée dans le quatrième set, lais­sant un Sinner dans l’impasse. Mais l’Italien trouve des ressources suffi­santes pour revenir dans le match. Après avoir débreaké à 3–2, le 36e mondial use son adver­saire, avec notam­ment une réus­site au passing retrouvée, avant de prendre le service du Canadien à 5–4 pour lui. Un set remporté en 45 minutes de jeu.

On a donc eu le droit à une dernière manche pour les dépar­tager. Et Shapovalov est allé cher­cher ce match avec hargne et déter­mi­na­tion. Plus frais que son adver­saire, le Canadien remporte le premier match « mara­thon » de cet Open d’Australie, de la plus belle des manières. Il affron­tera au deuxième Tour l’Australien Bernard Tomic.

Instagram
Twitter