AccueilWTA"Elle sait dans quoi elle s'est fourrée", victime d'une fracture de stress,...

« Elle sait dans quoi elle s’est fourrée », victime d’une fracture de stress, Leylah Fernandez a mis en rogne son père

-

Jorge Fernandez, père en entraî­neur de l’ac­tuelle 15e joueuse mondiale et dernière fina­liste de l’US Open, Leylah Fernandez, n’a pas épargné sa fille au moment de s’ex­primer sur The Sports Network afin d’ex­pli­quer sa blessure.

La joueuse cana­dienne, auteur d’un très beau parcours à Roland‐Garros où elle s’est seule­ment arrêtée en quarts de finale, battue par l’Italienne Martina Trevisan, a visi­ble­ment désobéi à son père en voulant trop forcer sur un pied déjà abimé. Bilan : elle souffre désor­mais d’une frac­ture de stress au pied droit qui va l’éloi­gner des courts pendants plusieurs semaines. Une situa­tion qui ne plaît pas vrai­ment à son paternel. 

« J’étais très en colère et très inquiét. Encore une fois, c’est très diffi­cile parce que vous avez les deux casquettes : celle d’en­traî­neur et de père. Et bien sûr, en tant qu’en­traî­neur, vous dites en quelque sorte, ‘ok, elle sait dans quoi elle s’est fourrée. C’est la déci­sion qu’elle veut prendre prendre, alors vas‑y’. C’est l’un des problèmes de la WTA, c’est que l’on n’a pas la possi­bi­lité de consulter nos joueurs. Nous n’avons pas la possi­bi­lité de demander un simple temps mort de 30 secondes pour voir ce qui se passe vrai­ment. Vous savez, et je sais qu’ils ont essayé dans le passé et on se demand pour­quoi ça s’est arrêté parce que je pense qu’à un moment, j’au­rais pu la raisonner. Et peut‐être qu’au lieu d’être dans son état actuel, ça aurait pu être un peu moins pire. Bien sûr, en tant que père, je suis inquiet et triste et je voulais qu’elle arrête. »