AccueilATPGoran Ivanisevic : "Dès que j'ai vu Novak Djokovic à 14 ans...

Goran Ivanisevic : « Dès que j’ai vu Novak Djokovic à 14 ans sur un court, je me suis dit qu’il avait quelque chose en plus »

-

Aujourd’hui membre du team du numéro 1 mondial, Goran Ivanisevic avait croisé Novak Djokovic à l’aca­démie de Niki Pilic où il s’en­traî­nait à l’époque. Il avait eu l’oc­ca­sion d’ob­server le Serbe tout juste âgé de 14 ans et qui était alors qu’un espoir parmi d’autres joueurs talen­tueux. Pour le compte du site serbe Sportklub, le Croate se souvient de ce moment : « J’ai tout de suite vu un gars diffé­rent, qui pense autre­ment. J’ai vu un guer­rier sur le terrain, qui ne lâchait rien. Personne n’a vrai­ment de boule magique pour prévoir l’avenir, mais il était déjà évident qu’il avait quelque chose. Comme en plus son envi­ron­ne­ment fami­lial était bon, il avait toutes les chances de son côté pour pouvoir gravir progres­si­ve­ment tous les échelons. »

Plus tôt dans l’in­ter­view, Goran insis­tait aussi sur le fait qu’a­voir l’oeil, est aussi lié très souvent à une carrière au haut‐niveau et à une capa­cité d’ob­ser­va­tion qui diffère des entraî­neurs clas­siques : « J’essaie de voir la situa­tion dans son ensemble, je dois aussi toujours regarder les petites choses, les fameux détails. Il est diffi­cile pour moi de définir « ce quelque chose », mais jusqu’à présent je l’ai vu chez Ancic, Cilic, Coric et bien sûr Novak Djokovic quand j’ai joué avec lui l’année de ses 14 ans. Jusqu’à présent, je n’ai pas souvent échoué. Cela ne peut pas être vrai­ment décrit. C’est comme un joueur de foot­ball qui recon­naît un autre vrai joueur de foot­ball, il en va de même pour le tennis. On peut voir qu’un jeune a quelque chose qui ne peut pas être appris mais qu’il est né avec, et souvent c’est cette diffé­rence qui lui permettra d’at­teindre un très haut niveau. »

Instagram
Twitter