Accueil Economie Jean Luc Aznavorian (Yonex) : « La nou­velle V‑Core a été…

Jean Luc Aznavorian (Yonex) : « La nouvelle V‑Core a été adoptée et plébiscitée par Denis Shapovalov »

-

La sor­tie d’un nou­veau modèle dans une gamme impor­tante pour une marque est tou­jours un vrai évé­ne­ment. Le direc­teur com­mer­cial de Yonex France, Jean‐Luc Aznavorian revient pour nous sur celui de la nou­velle V‑Core dis­po­nible depuis vendredi.

La V‑Core est une modèle phare au sein de la gamme Yonex, ce lan­ce­ment est donc un moment impor­tant pour la marque ?
Oui, je vous le confirme. La V‑Core est l’un des fers de lance aux cotés de la E‑Zone. Cette raquette est aus­si uti­li­sée par des ath­lètes qui comptent comme Denis Shapovalov, Angelique Kerber, Caroline Garcia, Fiona Ferro. Elle repré­sente près de 40%  des volumes chez nous. Au fil du temps la V‑Core s’est impo­sée auprès d’une com­mu­nau­té de joueurs qui veulent de la ner­vo­si­té et opti­mi­ser leur top spin. Tous les deux ans, les modèles se réin­ventent sans perdre leurs qua­li­tés intrinsèques.

Vous vou­lez dire que la nou­velle ver­sion qui est sor­tie ven­dre­di a des spé­ci­fi­ci­tés bien dif­fé­rente de la der­nière et qu’il ne s’a­git pas de cos­mé­tique ?
Nous gar­dons le même ADN que les ver­sions pré­cé­dentes mais effec­ti­ve­ment le dépar­te­ment de recherche et déve­lop­pe­ment a cher­ché à faire évo­luer la V‑Core. Deux axes ont été déve­lop­pés. D’abord un car­bone spé­cial a été inté­gré dans le cœur du cadre pour plus de réac­ti­vi­té et de sen­sa­tion à l’im­pact. Enfin en tête de raquette, les joncs ont été façon­nés à l’in­té­rieur du cadre pour plus d’aé­ro­dy­na­nisme et de flexi­bi­li­té. Ces deux nou­veau­tés amé­liorent encore le ren­de­ment du cadre. D’ailleurs, cette nou­velle V‑Core a tout de suite été adop­tée et plé­bis­ci­tée par Shapovalov qui joue­ra avec ce nou­veau modèle à l’Open d’Australie.

Yonex est main­te­nant bien ins­tal­lée en France. Quelle est la remarque que l’on fait à pro­pos de votre marque qui est la plus reva­lo­ri­sante pour vous et vos équipes ?
Celle concer­nant la qua­li­té de fabri­ca­tion de nos cadres. Nous sommes l’une des seules marques qui pos­sèdent ses uni­tés de fabri­ca­tion. Cela a for­cé­ment un coût, mais cela aus­si per­met de livrer des pro­duits tou­jours de grande qua­li­té sans être tri­bu­taires de sous‐traitants. C’est une vraie fier­té. Et aujourd’­hui cela est connu sur le mar­ché, c’est un vrai avan­tage concur­ren­tiel aussi.

Instagram
Twitter