Le gros coup de gueule de Jules Marie : « Ici à Roland‐Garros, on nous interdit abso­lu­ment tout. Je trouve que c’est une petite catastrophe »

2581

Le joueur‐youtubeur Jules Marie s’était fixé l’ob­jectif de parti­ciper aux quali­fi­ca­tions de Roland‐Garros. Le Français de 32 ans y est parvenu et même s’il a été éliminé au premier tour par Titouan Droguet le 21 mai dernier (7−6, 6–3), il aurait aimé partager avec ses abonnés les images de ce moment impor­tant dans sa carrière. 

Le 242e mondial regrette que l’or­ga­ni­sa­tion de Roland‐Garros lui ait mis des bâtons dans les roues. 

« Avec mes agents, nous nous étions rensei­gnés auprès de la Fédération Française de Tennis et de Roland‐Garros pour savoir ce qu’on pour­rait filmer. On nous a interdit presque tout. Alors que l’Open d’Australie avait accepté qu’on diffuse sur la chaîne Youtube une minute des points du match avec l’au­to­ri­sa­tion de filmer tout ce qu’on veut dans l’en­ceinte du tournoi. Ici à Roland‐Garros, on nous interdit abso­lu­ment tout. Je trouve que c’est une petite catas­trophe. Ce n’est pas un état d’es­prit qui devrait avoir lieu, de nos jours, à l’ère des réseaux sociaux. Je fais de la promo­tion du tennis, comme eux fina­le­ment. Et on a un objectif commun : que le sport, le tennis et Roland‐Garros rayonnent. Je pense que les gens auraient aimé voir les coulisses de Roland‐Garros. C’était l’ob­jectif fet la promesse que je vous avais faite, et elle sera un peu gâchée. J’ai l’im­pres­sion qu’on est encore dans les années 90. Je pense qu’il faut évoluer. »