AccueilUS OpenTiafoe : « Au troi­sième set, quatre gamins me disent : « quoi­qu’il se…

Tiafoe : « Au troisième set, quatre gamins me disent : « quoiqu’il se passe, tu es notre source d’inspiration ». À la fin, il n’y a que ça qui compte »

-

Bien que battu par Félix Auger‐Aliassime en huitièmes de finale de l’US Open, Frances Tiafoe a gagné le cœur des fans new‐yorkais. Extrêmement géné­reux sur le court et véri­table showman, il a d’ailleurs dévoilé une magni­fique anec­dote lors de son dernier match sur le court Arthur Ashe. 

« C’est bon de voir le public appré­cier ce que tu es capable de faire. Victoire ou défaite, j’ai parfois l’im­pres­sion que cela va au‐delà d’un match de tennis. J’ai failli pleurer en sortant du court, pas seule­ment parce que j’avais perdu, mais aussi en raison de la dose d’amour qu’ils m’ont montré en sortant du court. Au troi­sième set, quatre gamins me disent « quoi­qu’il se passe, tu es ma source d’ins­pi­ra­tion ». Tu vas gagner et tu vas perdre des matches de tennis mais, à la fin, il n’y a que ça qui compte. C’est la raison pour laquelle je me lève tous les jours et que je fais tout ça, car un gamin va s’en souvenir. Des parents dépensent leur argent dure­ment gagné pour mettre leur enfant sur un siège et qu’il regarde. Je veux leur offrir un spectacle. »

Instagram
Twitter