AccueilActualité"Je me dois de remercier l'Afrique"

« Je me dois de remercier l’Afrique »

-

Au lende­main de sa tran­quille victoire au premier tour lors de l’Open d’Afrique du Sud, Jo Tsonga est allé se perdre dans les rues de Johannesbourg. L’Equipe raconte qu’a­près une visite du musée de l’Apartheid, le Français s’est rendu à l’école de tennis fondée par Arthur Ashe dans le quar­tier de Soweto. Des dizaines de gamins ravis ont pu taper la balle avec un des meilleurs joueurs du monde. « C’est impor­tant pour moi de redonner au monde tout ce qu’il m’a offert, déclare Tsonga, né d’un père d’ori­gine congo­laise. Et c’est vrai que l’Afrique faisant partie de mes origines, je me dois de remer­cier ce conti­nent et de le faire évoluer si j’en ai l’occasion. ». Le Manceau a pu s’aper­ce­voir cette semaine qu’il est devenu le favori du public afri­cain. Pour Ian Smith, le direc­teur du tournoi de Johannesbourg, faire venir Jo était une prio­rité absolue. « Je savais qu’il avait une connexion avec l’Afrique. C’est un grand joueur et les gens l’adorent à cause de son charisme et de son carac­tère. Si on met tout ça ensemble, ça en fait une super attrac­tion. »